A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
Derniers sujets
» Les Dessins du Quinquin
par Brase d'Anjou Aujourd'hui à 11:29

» Ma première point blanc
par Brase d'Anjou Aujourd'hui à 11:24

» Au tour de Pipayoux bourgui
par karma91 Aujourd'hui à 10:58

» Fribourg & Treyer Vintage
par PetuneurBreton Aujourd'hui à 10:28

» Le 30 a la Saint Jérôme vive la gaume
par J_O_M Aujourd'hui à 9:49

» achète pipe occasion
par Pipeman Aujourd'hui à 9:05

» La cave de pat59om
par araki Aujourd'hui à 7:23

» Totoche
par araki Aujourd'hui à 7:13

» Sept fragments d'une épopée
par J_O_M Aujourd'hui à 7:03

» La cave d alpies
par alpies Hier à 22:43

» Les pipes du Docteur
par Brase d'Anjou Hier à 21:33

» 29 septembre, le jour des trois Archanges, les tabacs on engrange.
par J_O_M Hier à 21:00

» Pré-culottage
par LeGaulois Hier à 18:53

» Jeu de rôle de la Loutre
par Ludoc Hier à 17:35

» Conseils en Virginias
par Nonalf Hier à 12:41

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 24 Invités

LeGaulois, Manesh, Pipayoux bourgui

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 248 le Dim 2 Fév 2020 - 5:03
Statistiques
Nous avons 1659 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lo_h

Nos membres ont posté un total de 355808 messages dans 12355 sujets
anipassion.com

Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  william1941 le Mer 2 Sep 2020 - 2:43

Je me reposerais bien un moment.
D’autant que demain c’est du debout cinq heures trente.
Déchaussé, allongé sur le lit.
Je n’arrive pas à fermer l’œil.
Les évènements tournent en boucle dans ma tête. Je n’arrive pas à les organiser autour d’une logique qui me permette de répondre à cette simple question :
QU’EST-CE QUE JE FAIS LA ?
Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou 13a10

J’ai été entraîné progressivement dans un système de plus en plus complexe et embrouillé.
Les changements successifs de commandes et de consignes.
Aucune trace en ma possession de ce que j’ai fait lors des deux réunions.
Pourquoi ?
Impossible de joindre mon boss pour demander des explications.
Hasard ou pas ?
Les propos sibyllins de de Lavière.
Les véhicules à disposition ou imposés. Ce qui revient au même.
L’hôtel de grand luxe que je n’ai pas choisi. Je commence d’ailleurs à bien comprendre pourquoi.
Mes faits et gestes semblent tous sous contrôle. De quoi ? De qui ?
Mes interlocuteurs, lors des deux rendez-vous, semblaient savoir ce qui se passait, alors que je l’ignorais.
Ce sont eux qui avaient en main les documents et les consignes.
Eux qui ont gardé toutes les traces écrites des transactions.
Le fait que de Lavière m’ait dit que toute cette opération n’est qu’un leurre.
Ceci expliquerait que l’on veuille en faire disparaître les traces ?
Ces commandes sont-elles de vraies commandes ?
Ou pas ?
Qui orchestre tout cela ?
L’armée de l’air, le ministère de la défense - dixit de Lavière ? (Il va falloir demander des explications à M. Hernu).
Les évènements se sont enchaînés, m’ont englué de plus en plus profondément dans cette histoire, sans que j’arrive à trouver l’énergie mentale nécessaire pour réagir. Presque comme si l’on me maintenait progressivement sous anesthésie.
Je suis furieux.
Après moi.
Après mon incapacité psychologique à échapper à la toile d’araignée qui c’est tissée autour de moi.
Mon cerveau tourne à vide. Mes pensées se diluent jusqu’à devenir un magma informel et angoissant.
Je ne suis en fait qu’une marionnette manipulée par tout un dispositif qui lui fait accomplir les gestes décidés, au moment décidé, à l’endroit décidé.
Et celui ou ceux qui manipulent cette marionnette ne sont peut-être même pas ceux qui ont décidé de son utilisation.
Je me réveille en sursaut.
Le téléphone sonne.
Dix-sept heures dix.
??? Quoi encore ?
Je décroche :
«  - J’écoute
- Mister Fortrain 
- Speaking
- I’m Jane, Mr. Rolite's private secretary
- What can I do for you miss? –
 
Monsieur Rolite souhaite connaître l’heure de mon arrivée.
Une voiture viendra me prendre.
Monsieur Rolite me recevra dès mon arrivée dans les bureaux de Titanium Industries.
Je lui dis que c’est très aimable de sa part mais que je ne voudrais pas perturber Mr Rolite’s agenda. Je me rendrai sur les lieux par mes propres moyens.
Silence…
Silence….
Je me prépare à raccrocher.
 
Monsieur Rolite se permet d’insister. Il souhaiterait s’entretenir avec moi au-delà du sujet de ma visite.
Logiquement c’est là que je réponds : pas question.
Dans la vraie vie, je donne les informations demandées.
Quoi encore ?
Cela n’améliore pas mon moral.
J’ai littéralement la gueule de bois.
Finalement je prends trois décisions.
Une à effet immédiat :
Minibar. Verre. Deux mignonettes de whisky. C’est du bon
Je bois à petites gorgées.
On peut dire ce que l’on voudra sur l’alcool.
Moi, là, ça va mieux.
La deuxième consiste à demander du secours à Totoche.
Elle ne rechigne pas trop pour le Shippers.
Elle veut bien me détendre. Elle a l’habitude. Je la sollicite souvent à cet effet.
Je cambriole partiellement ma réserve de dollars pour donner suite ma troisième décision.
Pas le moindre scrupule.
Je vais essayer de m’acheter une pipe américaine.
Je me rends à la conciergerie pour obtenir une adresse.
Ils me donnent: « Peachtree rd 3005. The best in the city, Sir “ 
C’est à tous les diables. Il me faudrait prendre un taxi.
Taxi au Ritz Carlton? Heu…. Non merci.
Je demande s’iI n’y a pas une adresse plus près.
« - We don’t no, Sir.
Même la conciergerie du Ritz d’Atlanta a ses limites !
Ou ses intérêts…
-Thanks. A vicinity map? Have you?
-Yes Sir »
Je récupère un plan publicitaire des alentours de l’hôtel.
Pouvoir revenir par mes propres moyens sans remonter chercher le plan.
Au dos du plan y a quelques publicités ‘’tobacco shop » dans le secteur
Voir si je peux trouver quelque chose par moi-même.
Totoche me dorlote, me bichonne, m’entoure de ses nuages de protection.
J’ai l’impression qu’elle essaie de me dissuader de prendre une maîtresse.
Je déambule à la recherche des adresses du plan.
Ce ne sont que de petites boutiques avec des cigarettes dans des distributeurs automatiques, un vendeur, des revues, les sempiternels ‘’lottery ticket’’ à côté des ‘’jerky’’ et autres ‘’pemmican bar’’.
Zéro pipe à l’horizon.
Devant, alignées sur le trottoir, les boîtes à journaux multicolores. Par trois ou quatre
Je n’ai vu cela qu’aux USA .
Vous mettez a dime ou a quarter selon la publication dans la boîte, vous levez le couvercle et vous vous servez. 1 exemplaire, 2,3, personne ne s’en préoccupe. Pari sur l’honnêteté ? ou sur l’inutilité ?
Dimanche : a buck. 4 quarters pour l’édition avec toutes les publicités et les BD. Cela donne souvent un paquet attaché avec une corde. J’en ai gardé un complet en souvenir d’un voyage à Los Angeles.
Je décide de rentrer.
Pourquoi ai-je l’impression que Totoche pousse un soupir de soulagement ?
Un panache plus long que les autres ?
Est-ce le whisky ? la marche ? Totoche ? je me sens mieux dans ma peau.
Arrivé à l’hôtel, j’ai soif.
Le temps est couvert mais il fait chaud.
Je m’installe au bar.
- Monsieur désire ?
Monsieur désire une bière
Rafale de noms (c’est inimaginable le nombre de sortes et de marques de bières dans ce pays.)
- A Bud will do the trick.
Imperturbable
- Right now Sir.
La voici.
Jamais bu la bière des dockers américains avec autant d’amuse-gueule.
Il en a sur la moitié de la table. Le plus cocasse se sont les bonbons. Oui, des bonbons !
Je sirote ma bière.
Totoche a pris ses quartiers. Vidée, rangée dans la poche.
Ma cervelle refuse de cesser de cogiter et je réalise d’où me viens l’impression d’être pris dans une toile d’araignée géante.
Les plans de ville américains leur ressemblent férocement.
Un réseau de fils noirs parsemés de taches multicolores qui ressemblent à des insectes pris au piège.
On s’attend presque à la voir vibrer. Secouée par les soubresauts de ceux qui ne sont pas encore morts.
Où serai-je demain dans ce piège ?
Oui je sais c’est bizarre. Finalement cette affaire me mange le cerveau.
Un repas au restaurant du Ritz m’aidera-t-il ?
Ils me doivent bien ça, non.
Et instantanément :qui ‘‘ils’’ ?  D’après ‘’de Lavière ce n’est pas mon nom’’, je n’ai pas à le savoir car cela n’est pas nécessaire pour l’accomplissement de ma mission !
Il a pensé que je pouvais avoir des neurones quand il a dit ça ? Je me le demande. Vraiment.
Quoi que…..
Le repas est très…. grand luxe…  américain.
Couvert en argent, porcelaine fine et garçons à l’affût dans votre dos.
Sans compter l’as du ramasse-miette qui sévit dès que vous avez pollué de la moindre mie la magnifique nappe blanche, brodée de discrets motifs…  bleus et dorés, presque aussi épaisse qu’un tapis de haute laine.
Tous les verres sont là. Je les compte . Sept !
Les plats à la carte ravissent sans doute les cow-boys de passage.
Je repère quand même des possibilités.
Je compose mon repas.
Saumon en entrée
T bone with french fries
Fruit.
Le maître d’hôtel me regarde avec sa tête des jours d’orage.
Le sommelier me présente la carte. Commence à me faire un discours
Je l‘arrête net. J’ai repéré mon choix sur la carte.
I would like a Château Latour 1973 and a Belmont Springs fresh water. Got it?
Heureusement qu’il n’a pas un dentier !
Il regarde vers le maître d’hôtel.
Qui vient près de moi, s’incline, me demande à voix feutrée :
« May I know your room number Sir.
Je lui donne le numéro de ma suite.
Un magnifique sourire d’épanouit sur son visage.
 Enjoy your meal sir »
Une explication ?
Regardez le prix d’un Château Latour 1973.
Imaginez son prix à la carte dans un hôtel de grand luxe à Atlanta !
Si ça se trouve c’est la seule qu’ils avaient !
Mer..e, ‘’ils’’ me doivent bien ça ‘’Les Services’’. Puisqu’il paraît que ce sont ‘’eux’’ qui paient jusqu’à mon départ. Dixit de Lavière, non ?
Le sommelier a refermé sa boîte à bijoux.
Il revient quelques minutes plus tard portant la bouteille de Latour comme s’il s’agissait du saint-sacrement.
Il fournit toutes les simagrées d’usage. Se fige dans un quasi garde-à-vous pendant que je goûte ce nectar.
D’un petit ton dégagé je lâche « You can » en reposant mon verre.
Bref ce repas me laisse surtout le souvenir d’un excellent vin, pas assez aéré, qui aurait mérité mieux qu’un T bone,  et de moments de drôlerie proche du burlesque.
Quand même, le T bone était parfait, c’est vrai.
Mais ils devraient envoyer leurs personnels dans les palaces d’Europe pour prendre des leçons dans un registre qu’ils ne connaissent pas.
Le client ne doit JAMAIS avoir conscience du service.
Ici, on a l’impression qu’ils veulent l’exhiber. Que vous sachiez que vous en avez pour votre argent.
Ils n’ont pas compris que la vraie classe c’est celle qui ne se remarque pas.
Temps de retourner au bar.
Ils ont un très bon café. Et aux USA, c’est rare.
Après avoir savouré un arabica top niveau, je retourne dans ma suite.
Je mets le dossier et les billets d’avion pour Indianapolis dans le porte-document noir.
Toilette de Totoche.
J’appelle le room service et demande un petit déjeuner continental pour demain 05.30 et un réveil à 05.00
J’appelle ensuite la conciergerie pour réserver un taxi pour 06.30.
Salle de bain
Je mets le linge de la journée dans le sac pressing et pose le costume par-dessus
Et je me prépare à passer ma troisième nuit en sous-vêtement.

Je m’endors avec des images du film François Premier qui  défilent dans ma tête.


Pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion de voir un plan US toile d'araignée


Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou India11


Dernière édition par william1941 le Sam 5 Sep 2020 - 0:29, édité 2 fois
william1941
william1941
Poète, barde, troubadour...

Messages : 402
Date d'inscription : 03/04/2020
Age : 79
Localisation : Garrigue et méditerranée. studio à Paris

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  Brase d'Anjou le Mer 2 Sep 2020 - 14:47

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Questi10
Brase d'Anjou
Brase d'Anjou
Habitant récent
Habitant récent

Messages : 444
Date d'inscription : 22/05/2020
Age : 55
Localisation : Campagne angevine à l'ouest d'Angers

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  william1941 le Mer 2 Sep 2020 - 15:36

Merci pour l'image Brase
Sur les conseils de Ric j'ai réussi à importer le texte avec l'image.
Mais impossible de le valider.
Mention: Fichier trop important.
Je cherche une solution.
william1941
william1941
Poète, barde, troubadour...

Messages : 402
Date d'inscription : 03/04/2020
Age : 79
Localisation : Garrigue et méditerranée. studio à Paris

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  Brase d'Anjou le Mer 2 Sep 2020 - 16:27

Pourtant l'image est hyper compressée, elle ne fait que 53 ko

C'est pas grave, on s'amuse cheers
Brase d'Anjou
Brase d'Anjou
Habitant récent
Habitant récent

Messages : 444
Date d'inscription : 22/05/2020
Age : 55
Localisation : Campagne angevine à l'ouest d'Angers

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  Jaufré Cantolys le Mer 2 Sep 2020 - 19:24

Excellente la scène du Château Latour!
Du coup je vais m'en déboucher une. Wink

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Le poète doit être un professeur d'espérance. A cette seule condition il a droit au pain et au vin, à côté de l'homme qui travaille" (Jean Giono)
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 834
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 51
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  Pipeman le Mer 2 Sep 2020 - 19:28

Bonsoir, j ai commancé à lire j en suis au 4 c est plutôt immersif j aime beaucoup 👍je vais continuer de lire tout ça se soir merci du partage c est vraiment simpas sa donne envie de l imprimer pour mieux lire tout ça 😉
Pipeman
Pipeman
Villageois
Villageois

Messages : 790
Date d'inscription : 05/02/2020
Age : 29
Localisation : Noisy le grand

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  william1941 le Jeu 3 Sep 2020 - 0:33

Jaufré Cantolys a écrit:Excellente la scène du Château Latour!
Du coup je vais m'en déboucher une. Wink
J'espère que tu l'as bien aéré et qu'il a répondu à les espoirs.
william1941
william1941
Poète, barde, troubadour...

Messages : 402
Date d'inscription : 03/04/2020
Age : 79
Localisation : Garrigue et méditerranée. studio à Paris

Revenir en haut Aller en bas

Je suis retourné à Samara 13   Illustration Brase d'Anjou Empty Re: Je suis retourné à Samara 13 Illustration Brase d'Anjou

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum