A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
Derniers sujets
» Je dis trent met sur son 31 pour allumer un bol !
par stéphane Aujourd'hui à 14:26

» Confession roulée
par Vauen Largo Aujourd'hui à 13:34

» Mort de rire — parce que j'ai le sens de l'humour !
par Daymonts Aujourd'hui à 12:09

» Pipe Rollup en Cuir?
par TyrionBean Aujourd'hui à 10:13

» (Les 29 pipes) Pipe 22
par william1941 Aujourd'hui à 1:19

» Mais Evin ne voulait pas qu'on fumé, on pense à lui quand on en allume une.
par william1941 Aujourd'hui à 1:16

» un nouveau lyonnais
par GandaAlf Aujourd'hui à 0:18

» ZIGARREN-BAUMERT N°4
par Complyordie Hier à 21:21

» Questions sur l'interdiction d'achat en ligne
par arkay Hier à 18:13

» (Les 29 pipes) Pipe 21 L'illustraation est de Brase d'Anjou
par william1941 Hier à 17:28

» Echange contre tabac brun
par Ernie Hier à 0:14

» Le dimanche j'apprécie Leonardo da Vinci mais aussi di Caprio
par la hyène Mar 28 Mai 2024 - 23:36

» (Les 29 pipes) pipe 20 L'illustration est de Brase d'Anjou
par william1941 Mar 28 Mai 2024 - 22:19

» Les germains fument pas des tabacs de gamins ! (28 mai, saint Germain)
par stéphane Mar 28 Mai 2024 - 20:50

» Mes travaux de réparation et création
par stéphane Mar 28 Mai 2024 - 15:28

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 342 le Mar 5 Déc 2023 - 20:22
Statistiques
Nous avons 2065 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est BenAntalaha206

Nos membres ont posté un total de 443711 messages dans 16506 sujets
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Le piège 86 L'illistration est de Brase d'Anjou

2 participants

Aller en bas

Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Empty Le piège 86 L'illistration est de Brase d'Anjou

Message  william1941 Lun 24 Avr 2023 - 1:42

La Directrice regarde Mazières :
Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Direct17

« Je crois qu’il est temps de nous fournir quelques explications. »
Il regarde Chapelier, puis les autres personnes.
« Ce n’est pas si simple.
- Si vous permettez, je vais vous poser quelques questions.
- Allez-y
 - Qui sont les morts retrouvés dans les chambres d’hôtel ?
Et ne me dites pas que ce sont ceux dont vous nous avez communiqué les photos.
Nous savons que ce sont des montages.
- Ce sont des corps non réclamés que nous avons pris à la morgue.
- Un légiste a dû faire un examen sur place puis une autopsie.
- Non. Après l’examen sur place les corps ont été ramenés à la morgue et répertoriés sous les noms de nos deux agents.
Et je sais que vous avez déjeuné avec le docteur Germelle.
Et il vous a  certainement fait par de ses constations sur chacun des corps.
- Vous m’avez fait suivre ? (Chapelier soupçonnait cela et se félicite in petto des précautions qu’il a prises pour son autre rencontre avec Germelle)
- Nous avons causé les traumatismes à l’arrière du crâne. (reprend Mazières)
L’absence de sang sur place a conduit le docteur Germelle à conclure que les corps avaient été déplacés et  n’avaient pas été tués sur place.
- Pourquoi avez-vous agi ainsi ?
- Il nous fallait accréditer publiquement la mort de nos agents pour les protéger
- De qui ou de quoi ?
- De ceux qui avaient découvert qu’ils étaient des agents infiltrés.
Et là je ne peux vous fournir aucune information.
L’opération est toujours en cours.
- Soit.
Mais alors, pourquoi avoir déclenché une enquête judiciaire
- C’est là que les choses deviennent un peu plus délicates.
C’est une initiative personnelle.
Je savais qu’il y avait une taupe qui renseignaient ces criminels.
J’ai eu l’idée de ce moyen pour accréditer l’idée de la mort de nos agents auprès de la taupe.
La mise en route d’une enquête criminelle pour retrouver leurs assassins renforçait la crédibilité de leur mort.
Les deux cadavres sont hors d’accès et notre légiste est une tombe.
Je n’en ai pas référé au Directeur Général avant de lancer cette demande.
J’ai dû le faire, après, en raison des avancées de votre enquête. Qui ont provoqué des remous jusqu’au cabinet du ministre.
Si je peux me permettre : j’ai encore mal aux oreilles et à mon ego.
- Et les micros dans les appartements ?
- Léopold et Marie-Hélène avaient convaincus les autres personnes que leurs appartements étaient des endroits sûrs.
Ils y tenaient des réunions et parfois abritaient des membres de passage des organisations.
Cela nous a permis de recueillir de nombreuses informations.
- Comment avez-vous su qu’ils étaient découverts
- Ils avaient fait venir de l’étranger les personnes qui étaient chargées de les exécuter et les avaient été logées dans l’appartement de Marie-Hélène.
Nous les avons immédiatement envoyés tous les deux à La Brosse
- A La Brosse ?
- Oui c’est là que nous avions établi la base pour notre travail de façon à ce que Léopold et Marie-Hélène puissent nous retrouver sans venir dans les Services.
- Mais cette adresse ne risquait-elle pas d’être découverte par… les autres ?
- Non. Léopold n’apparaissait pas comme propriétaire ; même si en fait les locaux lui appartiennent.
- Comment ont-ils été découverts.
- C’est un des points les plus désagréables de cette affaire : Comme je vous l’’ai déjà dit : il y a quelque part une taupe qui travaille pour une des organisations criminelles impliquées dans cette affaire.
Si nous n’avions pas eu la chance de capter cette conversation, nous ne l’aurions pas su et ils auraient sans doute été exécutés.
Vous imaginez facilement la situation.
Dans un premier temps donc, nous les avons envoyés à La Brosse.
Nous avions parfaitement conscience que la menace de mort qui pesait sur eux n’allait pas disparaître.
Les organisations impliquées ont les moyens de la maintenir. »
 
Le cellulaire de Chapelier sonne.
Il regarde l’écran.
« Excusez-moi, un instant.
- Je t’écoute.
-….
 - Tu es sûre ?
- …
- Non. Revenez au 36.
- …
- Je te dis non !
Rentrez. »
Chapelier regarde avec insistance, Clémentine Kléber.
« L’inspecteur principal Grindier et deux autres de mes hommes sont à La Brosse.
Ils allaient perquisitionner les lieux.
Mais il leur aurait fallu forcer la porte.
Ils n’avaient pas les bonnes clefs.
Après ce que vous nous avez appris, je leur ai demandé de laisser tomber et de revenir. »                      
Le silence s’abat sur la réunion.


Manifestement chacun comprend qu’il faut trouver un issu acceptable pour les deux parties.
Mazières se frotte consciencieusement le nez :
«Il y aurait bien une possibilité.
Est-ce que vous seriez d’accord pour que nous menions une opération conjointe.
En conjuguant nos moyens, nous pourrions réussir un joli coup double. »
Avant que la Directrice n’ouvre la bouche, Chapelier intervient.
« Je ne vois pas pourquoi nous refuserions de vous aider, mais avant il y a encore beaucoup de point qui devront être éclaircis pour que notre coopération soit efficace.
- Que voulez-vous encore savoir Commissaire ?
La Directrice regarde sa montre :
Il se fait tard et mettre sur pied une opération conjointe de nos services ne peut pas se faire en quelques minutes.
Je propose que nous nous retrouvions pour cela demain matin, disons à neuf heures dans ce bureau.
Je suppose que vous avez les moyens de mettre vos agents en sécurité.
Sinon, nous pouvons nous en charger.
- Nous nous occuperons de cela, répond Mazières. »
La Directrice se lève et ils font tous de même.
Le quatuor de la DGSI se dirige vers porte
« A demain leur lance la Directrice »
Après leur départ, elle regarde Chapelier :
« On va dans mon bureau.
Nous on n’a pas fini.
J’ai beaucoup de questions à te poser.
- Je m’en doute »


Dernière édition par william1941 le Lun 1 Mai 2023 - 23:31, édité 2 fois
william1941
william1941
Poète, barde, troubadour...

Messages : 5929
Date d'inscription : 03/04/2020
Age : 83
Localisation : Garrigue et méditerranée. studio à Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Empty Re: Le piège 86 L'illistration est de Brase d'Anjou

Message  Brase d'Anjou Lun 24 Avr 2023 - 16:29

"La Directrice regarde Mazières"


Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Direct18
Brase d'Anjou
Brase d'Anjou
Vieux de la vieille

Messages : 5633
Date d'inscription : 22/05/2020
Age : 58
Localisation : Campagne angevine à l'ouest d'Angers

Revenir en haut Aller en bas

Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Empty Re: Le piège 86 L'illistration est de Brase d'Anjou

Message  william1941 Lun 24 Avr 2023 - 23:59

Brase d'Anjou a écrit:"La Directrice regarde Mazières"


Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Direct18
Il doit se demander si elle se fiche de lui ou si elle va lemordre.
Merci Brase
william1941
william1941
Poète, barde, troubadour...

Messages : 5929
Date d'inscription : 03/04/2020
Age : 83
Localisation : Garrigue et méditerranée. studio à Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le piège 86    L'illistration est de Brase d'Anjou Empty Re: Le piège 86 L'illistration est de Brase d'Anjou

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum