A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 41 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 38 Invités

Fantasio59, Nonalf, Serge

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 248 le Dim 2 Fév 2020 - 5:03
Statistiques
Nous avons 1752 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Giggs

Nos membres ont posté un total de 412616 messages dans 14711 sujets
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Hédoniste ou épicurien du tabac ?

+16
L'auvergnat
Jura
loulou
Casimir Perier
Pipeman
Daymonts
Munch
Dies irae
Butz
kalvokdrinker
bebert
Norfing
Moriarty
Jaufré Cantolys
Druide
Mr Watson
20 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Sam 4 Avr 2020 - 16:55

Le cigare était un symbole de richesse et de magnificence.
On peut monter en grade niveau cigare :
Ninas
Carrés d'As
Chiquito
Corona 
Montecristo

Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...La voiture hein, pas la patronne, la patronne c'est pour plus tard, chaque chose ne son temps, notez quand même ce détail important.
Avant d'être parvenu, se disait-il, il faut déjà y aller et quand on est pas grand chose, c'est l'équivalent de grimper pied nu et en slip petit bateau kangourou la face nord de l'Eiger au mois de janvier et sans sherpa, de toute façon un sherpa c'est cher, enfin cher ou pas cher, c'est comme ça.
1976 au PMU du Bar de l'ABC à Metz juste à côté du Tabac " la Civette " et de la civette " Le Khédive " Isidore Lebeau a misé sur un tocard des tocards, un canasson de la plus belle eau, Isidore vous parle de l'époque où il y avait encore les tickets rouge jaune et vert à trois volets ABC et la pince à tiercé indispensable qu'il accrochait à son porte clés avec la mini queue de tigre de chez Esso.
La salle du PMU derrière le bar était colossale et encombrée de fumées de cigares, pipes, et cibiches et leurs effluves dantesques se mélangeaient âprement, Isidore buvait des bières Stella et Amos et entre potes du bistrot tous commentaient, soupesaient, jaugeaient les cotes des bourrins, de leurs entraîneurs et des proprios d'écuries, ils leur auraient presque fallu des antibrouillards pour fendre l'épaisseur goudronneuse des exhalaisons de fumées nicotineuses du bastringue enfumé pour se rendre jusqu'aux composteuses dont le bras immense semblait vouloir les assommer tous
Isidore a misé sur Jambage un cheval de retour de course à réclamer, il a fait un champ, deux gagnants, et trois gagnants placés, le gros truc quoi...5.242.000 Frs (nouveaux)
Isidore Lebeau va maintenant chez la manucure, la pédicure, fait des séances d'acupuncture, se rend en cure et a changé de posture, il se tient droit, il est fier, il est passé du Ninas au Montecristo en une fois, d'ouvrier à patron, le patron lui cire les pompes et fume ses Ninas.
Isidore fume un Montecristo dans le lit du patron, la patronne agenouillée à ses pieds lui sert une calva hors d'âge. 

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 J'ai encore des tas d'autres choses à raconter...
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Boite-10

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jura Sam 4 Avr 2020 - 17:16

Pour moi il n'y a plus actuellement de différence entre les deux, auparavant le fumeur de cigare était catégorisé comme quelqu'un de très aisé financièrement, c'était un gage de luxe, le fumeur de pipe lui n'avait pas vraiment de catégorie il y en avait de toutes les conditions seule la pipe en elle même pouvait les différencier, mais maintenant la pipe et le cigare sont coûteux nous le savons bien.
Je pense surtout que les deux catégories représentent des personnes qui savent s'arrêter pour profiter d'un moment de réflexion, de détente voir de méditation qui est apporté par le cigare ou la pipe, la seule différence est le culte de l'objet du fumeur de pipe.
Jura
Jura
Villageois
Villageois

Messages : 516
Date d'inscription : 01/03/2020
Localisation : Jura

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  L'auvergnat Sam 4 Avr 2020 - 17:23

Que de souvenirs! Et c'est bien ça, la queue de tigre Esso (J'en ai même eu une au bout d'une antenne fixée au porte-bagages de ma première moto, en... 1965...).
Comme tu le racontes, on le revit...


Merci encore une fois. Tu peux continuer, on ne s'en lasse pas! Le PMU, avant le loto en 1976; Il y avait aussi la Loterie Nationale. Ma grand mère m'envoyait au tabac lui acheter ses tickets, où j'achetais un paquet de P4*  pour quelques centimes destinés aux caramels à un franc, jusqu'au jour de 1959 ou elle a gagné 1 million (d'anciens francs, soit 10 000 F de 1960)! Elle a offert au pépé, un bateau, avec le moteur de 4CV et la remorque, pour aller à la pêche sur les barrages de la Dordogne, c'était la fête! Je me souviens que ma mère gagnait un peu moins de 40 000 F - soit 400 F - Par mois, que j'allais faire des grosses courses à l'épicerie avec 1000 F et qu'il restait plein de monnaie; Mon argent de poche en 6e, cette année là: 100 F (1 F), pour la semaine de pensionnaire, la moitié pour la piscine, et 10 F soit 10 centimes par entrée au foyer le soir... D'ailleurs, ne pouvant me payer un coca (boisson mystérieuse pour moi), un soir qu'un "grand" de terminale avait laissé la moitié d'une canette, j'ai pu goûter le breuvage en débarrassant la table; Quel pied!


Et mon père fumait du gris ou du scaferlati dans ses bouffardes.


J'aimerais connaître l'avis de nos "jeunes". Mr Watson, par exemple...
============================================


* P4: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

____________________________________________________________________________________________________________________________
Mourir est un manque de savoir vivre...
L'auvergnat
L'auvergnat
Villageois
Villageois

Messages : 518
Date d'inscription : 08/01/2020
Age : 73
Localisation : Puy de Dôme et Haut Cantal

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  loulou Sam 4 Avr 2020 - 18:06

Casimir Perier a écrit:Le cigare était un symbole de richesse et de magnificence.
On peut monter en grade niveau cigare :
Ninas
Carrés d'As
Chiquito
Corona 
Montecristo

Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...La voiture hein, pas la patronne, la patronne c'est pour plus tard, chaque chose ne son temps, notez quand même ce détail important.
Avant d'être parvenu, se disait-il, il faut déjà y aller et quand on est pas grand chose, c'est l'équivalent de grimper pied nu et en slip petit bateau kangourou la face nord de l'Eiger au mois de janvier et sans sherpa, de toute façon un sherpa c'est cher, enfin cher ou pas cher, c'est comme ça.
1976 au PMU du Bar de l'ABC à Metz juste à côté du Tabac " la Civette " et de la civette " Le Khédive " Isidore Lebeau a misé sur un tocard des tocards, un canasson de la plus belle eau, Isidore vous parle de l'époque où il y avait encore les tickets rouge jaune et vert à trois volets ABC et la pince à tiercé indispensable qu'il accrochait à son porte clés avec la mini queue de tigre de chez Esso.
La salle du PMU derrière le bar était colossale et encombrée de fumées de cigares, pipes, et cibiches et leurs effluves dantesques se mélangeaient âprement, Isidore buvait des bières Stella et Amos et entre potes du bistrot tous commentaient, soupesaient, jaugeaient les cotes des bourrins, de leurs entraîneurs et des proprios d'écuries, ils leur auraient presque fallu des antibrouillards pour fendre l'épaisseur goudronneuse des exhalaisons de fumées nicotineuses du bastringue enfumé pour se rendre jusqu'aux composteuses dont le bras immense semblait vouloir les assommer tous
Isidore a misé sur Jambage un cheval de retour de course à réclamer, il a fait un champ, deux gagnants, et trois gagnants placés, le gros truc quoi...5.242.000 Frs (nouveaux)
Isidore Lebeau va maintenant chez la manucure, la pédicure, fait des séances d'acupuncture, se rend en cure et a changé de posture, il se tient droit, il est fier, il est passé du Ninas au Montecristo en une fois, d'ouvrier à patron, le patron lui cire les pompes et fume ses Ninas.
Isidore fume un Montecristo dans le lit du patron, la patronne agenouillée à ses pieds lui sert une calva hors d'âge. 

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 J'ai encore des tas d'autres choses à raconter...
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Boite-10

L'auvergnat a écrit:Que de souvenirs! Et c'est bien ça, la queue de tigre Esso (J'en ai même eu une au bout d'une antenne fixée au porte-bagages de ma première moto, en... 1965...).
Comme tu le racontes, on le revit...


Merci encore une fois. Tu peux continuer, on ne s'en lasse pas! Le PMU, avant le loto en 1976; Il y avait aussi la Loterie Nationale. Ma grand mère m'envoyait au tabac lui acheter ses tickets, où j'achetais un paquet de P4*  pour quelques centimes destinés aux caramels à un franc, jusqu'au jour de 1959 ou elle a gagné 1 million (d'anciens francs, soit 10 000 F de 1960)! Elle a offert au pépé, un bateau, avec le moteur de 4CV et la remorque, pour aller à la pêche sur les barrages de la Dordogne, c'était la fête! Je me souviens que ma mère gagnait un peu moins de 40 000 F - soit 400 F - Par mois, que j'allais faire des grosses courses à l'épicerie avec 1000 F et qu'il restait plein de monnaie; Mon argent de poche en 6e, cette année là: 100 F (1 F), pour la semaine de pensionnaire, la moitié pour la piscine, et 10 F soit 10 centimes par entrée au foyer le soir... D'ailleurs, ne pouvant me payer un coca (boisson mystérieuse pour moi), un soir qu'un "grand" de terminale avait laissé la moitié d'une canette, j'ai pu goûter le breuvage en débarrassant la table; Quel pied!


Et mon père fumait du gris ou du scaferlati dans ses bouffardes.


J'aimerais connaître l'avis de nos "jeunes". Mr Watson, par exemple...
============================================


* P4: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




quel plaisir de vous lire à tous les deux  Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 4161359617

Je reprends la réflexion de l'auvergnat  ;    on ne s'en lasse pas     chapeau chapeau chapeau 

Ah les P 4    que de souvenirs  Merci

____________________________________________________________________________________________________________________________
C'est
parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que tant de
gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons !
loulou
loulou
Villageois
Villageois

Messages : 800
Date d'inscription : 31/12/2019
Age : 72
Localisation : normandie

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Sam 4 Avr 2020 - 18:11

L'auvergnat a écrit:Que de souvenirs! Et c'est bien ça, la queue de tigre Esso (J'en ai même eu une au bout d'une antenne fixée au porte-bagages de ma première moto, en... 1965...).
Comme tu le racontes, on le revit...


Merci encore une fois. Tu peux continuer, on ne s'en lasse pas! Le PMU, avant le loto en 1976; Il y avait aussi la Loterie Nationale. Ma grand mère m'envoyait au tabac lui acheter ses tickets, où j'achetais un paquet de P4*  pour quelques centimes destinés aux caramels à un franc, jusqu'au jour de 1959 ou elle a gagné 1 million (d'anciens francs, soit 10 000 F de 1960)! Elle a offert au pépé, un bateau, avec le moteur de 4CV et la remorque, pour aller à la pêche sur les barrages de la Dordogne, c'était la fête! Je me souviens que ma mère gagnait un peu moins de 40 000 F - soit 400 F - Par mois, que j'allais faire des grosses courses à l'épicerie avec 1000 F et qu'il restait plein de monnaie; Mon argent de poche en 6e, cette année là: 100 F (1 F), pour la semaine de pensionnaire, la moitié pour la piscine, et 10 F soit 10 centimes par entrée au foyer le soir... D'ailleurs, ne pouvant me payer un coca (boisson mystérieuse pour moi), un soir qu'un "grand" de terminale avait laissé la moitié d'une canette, j'ai pu goûter le breuvage en débarrassant la table; Quel pied!


Et mon père fumait du gris ou du scaferlati dans ses bouffardes.


J'aimerais connaître l'avis de nos "jeunes". Mr Watson, par exemple...
============================================


* P4: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Oui les P4, de l'eau est passé sous les ponts et certains ponts n'existent plus, les provisoires en bois qui ont duré jusque fin 70.
Les gauloises troupe, elles étaient toutes d'épaisseurs différentes avec des tocs dedans Smile on pourrait discuter des heures sur des choses qui semblent oubliées. Merci l'Auvergnat 
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Tzolzo17

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Alexmann Sam 4 Avr 2020 - 21:07

loulou a écrit:
Casimir Perier a écrit:Le cigare était un symbole de richesse et de magnificence.
On peut monter en grade niveau cigare :
Ninas
Carrés d'As
Chiquito
Corona 
Montecristo

Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...La voiture hein, pas la patronne, la patronne c'est pour plus tard, chaque chose ne son temps, notez quand même ce détail important.
Avant d'être parvenu, se disait-il, il faut déjà y aller et quand on est pas grand chose, c'est l'équivalent de grimper pied nu et en slip petit bateau kangourou la face nord de l'Eiger au mois de janvier et sans sherpa, de toute façon un sherpa c'est cher, enfin cher ou pas cher, c'est comme ça.
1976 au PMU du Bar de l'ABC à Metz juste à côté du Tabac " la Civette " et de la civette " Le Khédive " Isidore Lebeau a misé sur un tocard des tocards, un canasson de la plus belle eau, Isidore vous parle de l'époque où il y avait encore les tickets rouge jaune et vert à trois volets ABC et la pince à tiercé indispensable qu'il accrochait à son porte clés avec la mini queue de tigre de chez Esso.
La salle du PMU derrière le bar était colossale et encombrée de fumées de cigares, pipes, et cibiches et leurs effluves dantesques se mélangeaient âprement, Isidore buvait des bières Stella et Amos et entre potes du bistrot tous commentaient, soupesaient, jaugeaient les cotes des bourrins, de leurs entraîneurs et des proprios d'écuries, ils leur auraient presque fallu des antibrouillards pour fendre l'épaisseur goudronneuse des exhalaisons de fumées nicotineuses du bastringue enfumé pour se rendre jusqu'aux composteuses dont le bras immense semblait vouloir les assommer tous
Isidore a misé sur Jambage un cheval de retour de course à réclamer, il a fait un champ, deux gagnants, et trois gagnants placés, le gros truc quoi...5.242.000 Frs (nouveaux)
Isidore Lebeau va maintenant chez la manucure, la pédicure, fait des séances d'acupuncture, se rend en cure et a changé de posture, il se tient droit, il est fier, il est passé du Ninas au Montecristo en une fois, d'ouvrier à patron, le patron lui cire les pompes et fume ses Ninas.
Isidore fume un Montecristo dans le lit du patron, la patronne agenouillée à ses pieds lui sert une calva hors d'âge. 

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 J'ai encore des tas d'autres choses à raconter...
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Boite-10

L'auvergnat a écrit:Que de souvenirs! Et c'est bien ça, la queue de tigre Esso (J'en ai même eu une au bout d'une antenne fixée au porte-bagages de ma première moto, en... 1965...).
Comme tu le racontes, on le revit...


Merci encore une fois. Tu peux continuer, on ne s'en lasse pas! Le PMU, avant le loto en 1976; Il y avait aussi la Loterie Nationale. Ma grand mère m'envoyait au tabac lui acheter ses tickets, où j'achetais un paquet de P4*  pour quelques centimes destinés aux caramels à un franc, jusqu'au jour de 1959 ou elle a gagné 1 million (d'anciens francs, soit 10 000 F de 1960)! Elle a offert au pépé, un bateau, avec le moteur de 4CV et la remorque, pour aller à la pêche sur les barrages de la Dordogne, c'était la fête! Je me souviens que ma mère gagnait un peu moins de 40 000 F - soit 400 F - Par mois, que j'allais faire des grosses courses à l'épicerie avec 1000 F et qu'il restait plein de monnaie; Mon argent de poche en 6e, cette année là: 100 F (1 F), pour la semaine de pensionnaire, la moitié pour la piscine, et 10 F soit 10 centimes par entrée au foyer le soir... D'ailleurs, ne pouvant me payer un coca (boisson mystérieuse pour moi), un soir qu'un "grand" de terminale avait laissé la moitié d'une canette, j'ai pu goûter le breuvage en débarrassant la table; Quel pied!


Et mon père fumait du gris ou du scaferlati dans ses bouffardes.


J'aimerais connaître l'avis de nos "jeunes". Mr Watson, par exemple...
============================================


* P4: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




quel plaisir de vous lire à tous les deux  Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 4161359617

Je reprends la réflexion de l'auvergnat  ;    on ne s'en lasse pas     chapeau chapeau chapeau 

Ah les P 4    que de souvenirs  Merci
Very Happy Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 3993738309 Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 4161359617
Alexmann
Alexmann
Les Hauts Fourneaux - Confrère pipier
Les Hauts Fourneaux - Confrère pipier

Messages : 4448
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 58
Localisation : VIENNE (France)

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  L'auvergnat Sam 4 Avr 2020 - 21:42

Avant que l'armée ne dispose de Gauloises, simples, puis filtre, il y avait les "troupe", jusqu'aux années 50, avec les 3 profils de militaires des " armées:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


En 70, à l'armée à Tahiti, en tant que fumeur de pipe, je prenais une cartouche de gris au lieu des clopes, et ça me durait plus longtemps. De plus la solde était quintuplée: 50 f au lieu de 10, mais les prix aussi.
J'étais planqué à la tour de contrôle de Hao, avec la clim, je marquais le trafic aérien sur un panneau, mais mon 1er boulot de la journée, c'était de mettre un carton de bière devant le climatiseur, passer le balai, en attendant les sous-off....


Puis après, à 13 h (hors période de tirs de bombes atomiques), j'allais faire de la plongée ou de la voile. Pour l'anecdote, après avoir mis la tête sous l'eau en arrivant, j'ai échangé ma guitare contre un équipement de plongée, les poissons étant somptueux.

____________________________________________________________________________________________________________________________
Mourir est un manque de savoir vivre...
L'auvergnat
L'auvergnat
Villageois
Villageois

Messages : 518
Date d'inscription : 08/01/2020
Age : 73
Localisation : Puy de Dôme et Haut Cantal

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Sam 4 Avr 2020 - 23:41

Casimir Perier a écrit:
Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...

Casimir, tes textes sont toujours un plaisir à lire! Continue! Smile

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Le poète doit être un professeur d'espérance. A cette seule condition il a droit au pain et au vin, à côté de l'homme qui travaille" (Jean Giono)
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Daymonts Dim 5 Avr 2020 - 12:43

Laughing  Ces larrons réveillent des souvenirs enfouis !

Ha, les Chiquitos, j'avais oublié leur existence  Rolling Eyes cigares du dimanche dans les fêtes de famille...Les Ninas y en 
avait 2 sortes de mémoire, et parfois pour se la jouer révolutionnaire y avait les "Voltigeurs" de taille plus respectable . vieux
Daymonts
Daymonts
Tête connue
Tête connue

Messages : 1521
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 70
Localisation : Ile de Frce

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Lun 6 Avr 2020 - 14:20

L'auvergnat a écrit:Avant que l'armée ne dispose de Gauloises, simples, puis filtre, il y avait les "troupe", jusqu'aux années 50, avec les 3 profils de militaires des " armées:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


En 70, à l'armée à Tahiti, en tant que fumeur de pipe, je prenais une cartouche de gris au lieu des clopes, et ça me durait plus longtemps. De plus la solde était quintuplée: 50 f au lieu de 10, mais les prix aussi.
J'étais planqué à la tour de contrôle de Hao, avec la clim, je marquais le trafic aérien sur un panneau, mais mon 1er boulot de la journée, c'était de mettre un carton de bière devant le climatiseur, passer le balai, en attendant les sous-off....


Puis après, à 13 h (hors période de tirs de bombes atomiques), j'allais faire de la plongée ou de la voile. Pour l'anecdote, après avoir mis la tête sous l'eau en arrivant, j'ai échangé ma guitare contre un équipement de plongée, les poissons étant somptueux.
Merci l'Auvergnat pour cette anecdote des tropiques, tu as roulé ta bosse, te lire m'apporte du baume au coeur et en même temps me fait frissonner.
study

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Lun 6 Avr 2020 - 14:24

Jaufré Cantolys a écrit:
Casimir Perier a écrit:
Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...

Casimir, tes textes sont toujours un plaisir à lire! Continue! Smile
Merci Jauffré, je sais que venant de ta part, je ne peux que continuer à écrie, à bientôt  chapeau l'ami

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Ric le Gaumais Lun 6 Avr 2020 - 18:20

Casimir Perier a écrit:Le cigare était un symbole de richesse et de magnificence.
On peut monter en grade niveau cigare :
Ninas
Carrés d'As
Chiquito
Corona 
Montecristo

Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...La voiture hein, pas la patronne, la patronne c'est pour plus tard, chaque chose ne son temps, notez quand même ce détail important.
Avant d'être parvenu, se disait-il, il faut déjà y aller et quand on est pas grand chose, c'est l'équivalent de grimper pied nu et en slip petit bateau kangourou la face nord de l'Eiger au mois de janvier et sans sherpa, de toute façon un sherpa c'est cher, enfin cher ou pas cher, c'est comme ça.
1976 au PMU du Bar de l'ABC à Metz juste à côté du Tabac " la Civette " et de la civette " Le Khédive " Isidore Lebeau a misé sur un tocard des tocards, un canasson de la plus belle eau, Isidore vous parle de l'époque où il y avait encore les tickets rouge jaune et vert à trois volets ABC et la pince à tiercé indispensable qu'il accrochait à son porte clés avec la mini queue de tigre de chez Esso.
La salle du PMU derrière le bar était colossale et encombrée de fumées de cigares, pipes, et cibiches et leurs effluves dantesques se mélangeaient âprement, Isidore buvait des bières Stella et Amos et entre potes du bistrot tous commentaient, soupesaient, jaugeaient les cotes des bourrins, de leurs entraîneurs et des proprios d'écuries, ils leur auraient presque fallu des antibrouillards pour fendre l'épaisseur goudronneuse des exhalaisons de fumées nicotineuses du bastringue enfumé pour se rendre jusqu'aux composteuses dont le bras immense semblait vouloir les assommer tous
Isidore a misé sur Jambage un cheval de retour de course à réclamer, il a fait un champ, deux gagnants, et trois gagnants placés, le gros truc quoi...5.242.000 Frs (nouveaux)
Isidore Lebeau va maintenant chez la manucure, la pédicure, fait des séances d'acupuncture, se rend en cure et a changé de posture, il se tient droit, il est fier, il est passé du Ninas au Montecristo en une fois, d'ouvrier à patron, le patron lui cire les pompes et fume ses Ninas.
Isidore fume un Montecristo dans le lit du patron, la patronne agenouillée à ses pieds lui sert une calva hors d'âge. 

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 J'ai encore des tas d'autres choses à raconter...
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Boite-10

SUPERBE, VRAIMENT

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Excell20

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bravo_78



Continue amigo, on se régale !
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bienco30

____________________________________________________________________________________________________________________________
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Ronsar11
Ric le Gaumais
Ric le Gaumais
Tête connue
Tête connue

Messages : 1249
Date d'inscription : 07/08/2019
Age : 70
Localisation : La Gaume (Lorraine belge)

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Lun 6 Avr 2020 - 19:09

Ric le Gaumais a écrit:
Casimir Perier a écrit:Le cigare était un symbole de richesse et de magnificence.
On peut monter en grade niveau cigare :
Ninas
Carrés d'As
Chiquito
Corona 
Montecristo

Avant d'être parvenu à ce qu'il est aujourd'hui c'est à dire un parvenu, Isidore Lebeau n'était qu'un pauvre con de bouseux d'ouvrier au mains caleuses et jaunies par le tabac, aux ongles noirs de cambouis, il fumait des Celtiques papiers maïs, il avoue avoir toujours eu dans une de ses poches intérieures de sa veste en velours brun côtelée du weekend, une boîte en fer de cigarillos carré d'As ou de Ninas à bec en plastique couleur crème pour le dimanche, il bossait dans le garage Citroën de sa ville et se farcissais toujours la voiture de sa patronne...La voiture hein, pas la patronne, la patronne c'est pour plus tard, chaque chose ne son temps, notez quand même ce détail important.
Avant d'être parvenu, se disait-il, il faut déjà y aller et quand on est pas grand chose, c'est l'équivalent de grimper pied nu et en slip petit bateau kangourou la face nord de l'Eiger au mois de janvier et sans sherpa, de toute façon un sherpa c'est cher, enfin cher ou pas cher, c'est comme ça.
1976 au PMU du Bar de l'ABC à Metz juste à côté du Tabac " la Civette " et de la civette " Le Khédive " Isidore Lebeau a misé sur un tocard des tocards, un canasson de la plus belle eau, Isidore vous parle de l'époque où il y avait encore les tickets rouge jaune et vert à trois volets ABC et la pince à tiercé indispensable qu'il accrochait à son porte clés avec la mini queue de tigre de chez Esso.
La salle du PMU derrière le bar était colossale et encombrée de fumées de cigares, pipes, et cibiches et leurs effluves dantesques se mélangeaient âprement, Isidore buvait des bières Stella et Amos et entre potes du bistrot tous commentaient, soupesaient, jaugeaient les cotes des bourrins, de leurs entraîneurs et des proprios d'écuries, ils leur auraient presque fallu des antibrouillards pour fendre l'épaisseur goudronneuse des exhalaisons de fumées nicotineuses du bastringue enfumé pour se rendre jusqu'aux composteuses dont le bras immense semblait vouloir les assommer tous
Isidore a misé sur Jambage un cheval de retour de course à réclamer, il a fait un champ, deux gagnants, et trois gagnants placés, le gros truc quoi...5.242.000 Frs (nouveaux)
Isidore Lebeau va maintenant chez la manucure, la pédicure, fait des séances d'acupuncture, se rend en cure et a changé de posture, il se tient droit, il est fier, il est passé du Ninas au Montecristo en une fois, d'ouvrier à patron, le patron lui cire les pompes et fume ses Ninas.
Isidore fume un Montecristo dans le lit du patron, la patronne agenouillée à ses pieds lui sert une calva hors d'âge. 

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 J'ai encore des tas d'autres choses à raconter...
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Boite-10

SUPERBE, VRAIMENT

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Excell20

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bravo_78



Continue amigo, on se régale !
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bienco30
Merci Ric, c'est super si tu aimes, cela me fait plaisir, vraiment, bonne soirée mon cher ami  coucou

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  la hyène Lun 6 Avr 2020 - 20:52

Quelle régalade! On attend la suite.


Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 2259885686



héhé
la hyène
la hyène
Tête connue
Tête connue

Messages : 1475
Date d'inscription : 22/09/2018
Age : 47
Localisation : Rhône / Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Lun 6 Avr 2020 - 21:07

Cher Casimir,
Ta prose m'a donné subitement envie de relire La banlieue de Paris, avec les textes de Blaise Cendrars et les photos en noir et blanc de Robert Doisneau. Et là je me suis dit: "Diantrebleu! ça serait-y pas épatant d'avoir dans nos bibliothèques un bouquin du même acabit, avec des textes de Casimir Périer agrémentés de photos de fumeurs de pipe ? C'est pas les photos "maison" qui manquent dans ce village, hein? A chaque fois que j'en trouve une chouette, je la mets de côté. J'en ai tout un stock." Alors, Casimir, qu'en dis-tu?

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Doisne10

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Le poète doit être un professeur d'espérance. A cette seule condition il a droit au pain et au vin, à côté de l'homme qui travaille" (Jean Giono)
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Mar 7 Avr 2020 - 11:25

Jaufré Cantolys a écrit:Cher Casimir,
Ta prose m'a donné subitement envie de relire La banlieue de Paris, avec les textes de Blaise Cendrars et les photos en noir et blanc de Robert Doisneau. Et là je me suis dit: "Diantrebleu! ça serait-y pas épatant d'avoir dans nos bibliothèques un bouquin du même acabit, avec des textes de Casimir Périer agrémentés de photos de fumeurs de pipe ? C'est pas les photos "maison" qui manquent dans ce village, hein? A chaque fois que j'en trouve une chouette, je la mets de côté. J'en ai tout un stock." Alors, Casimir, qu'en dis-tu?

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Doisne10
Mon frère Jaufré tu auras de la miche croustillante et du Tautavel, le Maître propose un levier, l'élève l'actionne, la planète s'ébranle, le monde se soulève et les livres s'ouvrent, les argentiques se dévoilent, nos passions se révèlent et nos souvenirs sous l'écriture de Blaise Cendrars inspiré par les détails rejaillissent avec Doisneau mais Cartier Bresson pourrait également se montrer un bon compagnon d'équipée avec l'école de la rue, les petits métiers, les cafés de Bougnats, intéressons-nous aux fumeurs de pipes car ils étaient partout en une époque pas si lointaine, il se trouvait souvent un ou deux pipeux au coin d'un bar ou d'une échoppe. 
Rien qu'une petite pipe sans prétention peut changer l'histoire d'une vie, elle est la complice de nos plaisirs mais aussi de nos déboires, attachante, elle appartient à son Maître et le protège, le console, le fait méditer dans la joie et les jours funestes, elle a bien entendu son auditoire, elle rassure, les gamins en culottes courtes passionnés, juchés sur les genoux du vieux grand-père fumant sa bouffarde et leur contant l’île aux trésor avec Long John Silver, le pirate à la jambe de bois, cuistot sur l'Hispaniola et fumant sa bouffarde.
Les étagères vont se dépoussiérer, les vieilles photographies sortir de l'ombre, les encriers se remplir de la belle violette, la plume sergent major glissera à nouveau sur le papier quadrillé des cahiers Herbin ou Charlot Geron.
Des histoires, des anecdotes, gaies et sans doute tristes, car la vie est telle qu'elle est.
La lumière surgissant de l'ombre, paraît plus merveilleuse encore. 
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 Bon ben voilà...

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  la hyène Mar 7 Avr 2020 - 15:12

Merci Jaufré de nous présenter ce livre que je ne connaissais pas. Je vais me dépêcher de voir s'il est disponible sur Amazon.


Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 1017532469



héhé
la hyène
la hyène
Tête connue
Tête connue

Messages : 1475
Date d'inscription : 22/09/2018
Age : 47
Localisation : Rhône / Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  la hyène Mar 7 Avr 2020 - 15:18

1 disponible sur Amazon mais à 140€ dédicacé par les auteurs. Trop cher pour moi. Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad thune



héhé
la hyène
la hyène
Tête connue
Tête connue

Messages : 1475
Date d'inscription : 22/09/2018
Age : 47
Localisation : Rhône / Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Mar 7 Avr 2020 - 21:20

Casimir Perier a écrit:
Mon frère Jaufré tu auras de la miche croustillante et du Tautavel, le Maître propose un levier, l'élève l'actionne, la planète s'ébranle, le monde se soulève et les livres s'ouvrent, les argentiques se dévoilent, nos passions se révèlent et nos souvenirs sous l'écriture de Blaise Cendrars inspiré par les détails rejaillissent avec Doisneau mais Cartier Bresson pourrait également se montrer un bon compagnon d'équipée avec l'école de la rue, les petits métiers, les cafés de Bougnats, intéressons-nous aux fumeurs de pipes car ils étaient partout en une époque pas si lointaine, il se trouvait souvent un ou deux pipeux au coin d'un bar ou d'une échoppe. 
Rien qu'une petite pipe sans prétention peut changer l'histoire d'une vie, elle est la complice de nos plaisirs mais aussi de nos déboires, attachante, elle appartient à son Maître et le protège, le console, le fait méditer dans la joie et les jours funestes, elle a bien entendu son auditoire, elle rassure, les gamins en culottes courtes passionnés, juchés sur les genoux du vieux grand-père fumant sa bouffarde et leur contant l’île aux trésor avec Long John Silver, le pirate à la jambe de bois, cuistot sur l'Hispaniola et fumant sa bouffarde.
Les étagères vont se dépoussiérer, les vieilles photographies sortir de l'ombre, les encriers se remplir de la belle violette, la plume sergent major glissera à nouveau sur le papier quadrillé des cahiers Herbin ou Charlot Geron.
Des histoires, des anecdotes, gaies et sans doute tristes, car la vie est telle qu'elle est.
La lumière surgissant de l'ombre, paraît plus merveilleuse encore. 
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 Bon ben voilà…

Continue, continue! On ne se lasse pas de te lire!
Voici quelques photos en N&B postées par les membres du forum, qui pourraient (avec leur aimable autorisation) illustrer certains de tes textes:


Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Autopo10
Elviphil

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Papaal11
Papaalino

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Alexma10
Alexmann

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Jr_sal10
Jean-Régis

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Img_0018
Jaufré...

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Le poète doit être un professeur d'espérance. A cette seule condition il a droit au pain et au vin, à côté de l'homme qui travaille" (Jean Giono)
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Ric le Gaumais Mer 8 Avr 2020 - 18:09

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Hello-38

Face à tant de belles idées et d'avis de penseurs, je n'ai pas encore osé
donner le mien... bon... j'me jette à l'eau...

Il me semble qu'il y a de grandes similitudes entre fumeurs de cigare et fumeurs
de pipe : tous privilégient la qualité à la quantité.

Même si le rituel du bouffardier est plus long, préparer son tabac, bourrer
sa pipe et enfin l'allumer, le fumeur de cigare a aussi son rituel : sentir, l'objet
de son envie, parfois même l'écouter puis le chauffer délicatement et enfin
l’allumer.

Tous deux prennent le temps de déguster, pause plaisir parfois méditative,
façon d'être en recul du monde dans le quel ils évoluent.


Pour terminer j'ajouterai ma tronche avec pipe pour complété le trombinoscope
posté par l'ami Jaufré... Tirage webcam de ce matin puis un peu retravaillé pour
essayé de trouver un aspect sépia...

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Ric-0813

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bienc152

____________________________________________________________________________________________________________________________
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Ronsar11
Ric le Gaumais
Ric le Gaumais
Tête connue
Tête connue

Messages : 1249
Date d'inscription : 07/08/2019
Age : 70
Localisation : La Gaume (Lorraine belge)

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Mer 8 Avr 2020 - 18:30

Ric le Gaumais a écrit:Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Hello-38

Face à tant de belles idées et d'avis de penseurs, je n'ai pas encore osé
donner le mien... bon... j'me jette à l'eau...

Il me semble qu'il y a de grandes similitudes entre fumeurs de cigare et fumeurs
de pipe : tous privilégient la qualité à la quantité.

Même si le rituel du bouffardier est plus long, préparer son tabac, bourrer
sa pipe et enfin l'allumer, le fumeur de cigare a aussi son rituel : sentir, l'objet
de son envie, parfois même l'écouter puis le chauffer délicatement et enfin
l’allumer.

Tous deux prennent le temps de déguster, pause plaisir parfois méditative,
façon d'être en recul du monde dans le quel ils évoluent.


Pour terminer j'ajouterai ma tronche avec pipe pour complété le trombinoscope
posté par l'ami Jaufré... Tirage webcam de ce matin puis un peu retravaillé pour
essayé de trouver un aspect sépia...

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Ric-0813

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bienc152
T'as raison, le fumeur de cigare a son rituel comme le fumeur de pipe, entre autre, il possède dans sa poche, la petite guillotine pour étêter en biseau le bout de son cigare, il y en a qui font pénétrer un bout d'allumette dans l'extrémité ce qui leur permettent de la tenir entre les dents sans mouiller le cigare, je l'ai vu faire, pour le reste, je ne peux rien ajouter, ce procédé est utilisé avec de gros cigares.

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Mer 8 Avr 2020 - 18:33

Jaufré Cantolys a écrit:
Casimir Perier a écrit:
Mon frère Jaufré tu auras de la miche croustillante et du Tautavel, le Maître propose un levier, l'élève l'actionne, la planète s'ébranle, le monde se soulève et les livres s'ouvrent, les argentiques se dévoilent, nos passions se révèlent et nos souvenirs sous l'écriture de Blaise Cendrars inspiré par les détails rejaillissent avec Doisneau mais Cartier Bresson pourrait également se montrer un bon compagnon d'équipée avec l'école de la rue, les petits métiers, les cafés de Bougnats, intéressons-nous aux fumeurs de pipes car ils étaient partout en une époque pas si lointaine, il se trouvait souvent un ou deux pipeux au coin d'un bar ou d'une échoppe. 
Rien qu'une petite pipe sans prétention peut changer l'histoire d'une vie, elle est la complice de nos plaisirs mais aussi de nos déboires, attachante, elle appartient à son Maître et le protège, le console, le fait méditer dans la joie et les jours funestes, elle a bien entendu son auditoire, elle rassure, les gamins en culottes courtes passionnés, juchés sur les genoux du vieux grand-père fumant sa bouffarde et leur contant l’île aux trésor avec Long John Silver, le pirate à la jambe de bois, cuistot sur l'Hispaniola et fumant sa bouffarde.
Les étagères vont se dépoussiérer, les vieilles photographies sortir de l'ombre, les encriers se remplir de la belle violette, la plume sergent major glissera à nouveau sur le papier quadrillé des cahiers Herbin ou Charlot Geron.
Des histoires, des anecdotes, gaies et sans doute tristes, car la vie est telle qu'elle est.
La lumière surgissant de l'ombre, paraît plus merveilleuse encore. 
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 188893256 Bon ben voilà…

Continue, continue! On ne se lasse pas de te lire!
Voici quelques photos en N&B postées par les membres du forum, qui pourraient (avec leur aimable autorisation) illustrer certains de tes textes:


Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Autopo10
Elviphil

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Papaal11
Papaalino

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Alexma10
Alexmann

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Jr_sal10
Jean-Régis

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Img_0018
Jaufré...
Merci Jaufré, je les mets au-dessus de la pile , dans mon dossier spécial  Shocked je vais avoir un bureau et tout tout aavec un téléphone et une secrétaire sténo... Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 2524151128

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Mer 8 Avr 2020 - 21:16

Ric le Gaumais a écrit:Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Hello-38

Face à tant de belles idées et d'avis de penseurs, je n'ai pas encore osé
donner le mien... bon... j'me jette à l'eau...

Il me semble qu'il y a de grandes similitudes entre fumeurs de cigare et fumeurs
de pipe : tous privilégient la qualité à la quantité.

Même si le rituel du bouffardier est plus long, préparer son tabac, bourrer
sa pipe et enfin l'allumer, le fumeur de cigare a aussi son rituel : sentir, l'objet
de son envie, parfois même l'écouter puis le chauffer délicatement et enfin
l’allumer.

Tous deux prennent le temps de déguster, pause plaisir parfois méditative,
façon d'être en recul du monde dans le quel ils évoluent.


Pour terminer j'ajouterai ma tronche avec pipe pour complété le trombinoscope
posté par l'ami Jaufré... Tirage webcam de ce matin puis un peu retravaillé pour
essayé de trouver un aspect sépia…

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Ric-0813

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bienc152


Tu as tout à fait raison, mon ami Ric! D'ailleurs voici un (vieux) poème qui le confirme:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

PS: sympa ta trogne Wink

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Le poète doit être un professeur d'espérance. A cette seule condition il a droit au pain et au vin, à côté de l'homme qui travaille" (Jean Giono)
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Ric le Gaumais Mer 8 Avr 2020 - 23:45

La pipe ou le cigare...


J'aime beaucoup cette complainte
Messire Jaufré !

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bravo_79



PS: sympa ta trogne
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Merci-27
Amigo mio !


Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Bienc156

____________________________________________________________________________________________________________________________
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Ronsar11
Ric le Gaumais
Ric le Gaumais
Tête connue
Tête connue

Messages : 1249
Date d'inscription : 07/08/2019
Age : 70
Localisation : La Gaume (Lorraine belge)

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Gzav Jeu 9 Avr 2020 - 12:11

Bonjour,
Hedoniste ou epicurien je pense qu'il y a de tout chez les fumeurs de pipes et chez les fumeurs de cigares.
Par contre la rareté des fumeurs de pipes par rapport au fumeurs de cigares me laisse penser que les bouffardeux sont plutot originaux, un peut anti-conformistes, le caractére fort (il en faut face à l'hygienisme ambiant et les fumeurs d'indus pressés).
Je suis plutot fier de me balader pipe au bec laissant échapper des volutes odorantes derrière moi, quand quelqu'un se retourne en me disant que ça sent bon, je répond avec un grand sourire que c'est encore meilleur a fumer.
Quand dans un espace fumeur lors d'une soirée tu es le seul a fumer la pipe au milieu des fumeurs de clopes, tu te sens à part, perso j'aime bien  Very Happy

____________________________________________________________________________________________________________________________
Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Imags10
Gzav
Gzav
Tête connue
Tête connue

Messages : 2236
Date d'inscription : 15/07/2018
Age : 50
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? - Page 2 Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum