A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEUR. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 26 Invités

natalefr, Pierrot Gourmand, Serge

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 248 le Dim 2 Fév 2020 - 5:03
Statistiques
Nous avons 1752 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Giggs

Nos membres ont posté un total de 412635 messages dans 14713 sujets
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal
anipassion.com

Hédoniste ou épicurien du tabac ?

+16
L'auvergnat
Jura
loulou
Casimir Perier
Pipeman
Daymonts
Munch
Dies irae
Butz
kalvokdrinker
bebert
Norfing
Moriarty
Jaufré Cantolys
Druide
Mr Watson
20 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Ven 3 Jan 2020 - 18:42

Bonsoir,
Pensez vous qu’on puisse établir une différence de typologie ou philosophie entre le fumeur de pipe et celui de cigare ?
Pour moi l’amateur de cigare est un épicurien,
Et celui de pipe un hédoniste, en tout cas c’est comme ça que je le ressens, pas au sens Epicure ou Epistete biensur, dans un sens plus moderne.
Le fumeur de cigare est un amoureux des plaisirs de la table, des délices de la chair, c’est un gourmand, un gustatif...
Celui de pipe est un curieux de la vie, passionné de temps révolu, attaché à son look et à ses pipes, il est un peu original également.
Voilà un peu mon idée, et vous ?
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Mr Watson Ven 3 Jan 2020 - 19:07

Je vois ce que tu veux dire. Je te rejoins, mais je dirai que c'est la règle basique, si l'on veut bien. Selon moi, tout comme toi, le fumeur de cigare est un bon mangeur, qui a le plaisir de la bonne bouffe. Tandis qu'effectivement, je vois plutôt le fumeur de pipe tel un gentlemen, le poète, celui qui prend plus de plaisir à justement, prendre du temps, le sage, un homme d'un autre temps quoi. Je pense, sans vouloir me vanter Rolling Eyes, bien incarner cette définition, vu qu'en tant que fumeur de pipe, mon look n'est pas vraiment celui de ma génération, alors que je n'y fais pas attention, la mode m'emmerde clairement, bien que j'aime m'habiller élégamment (non-sans une touche des belles années (en gros et en large, dans les années 30)) et je suis effectivement un homme du passé si l'on veut bien, par mes relevions, mes pensées et ma nostalgie...

Cependant, dresser un portrait de personnalité clair entre fumeur de cigare et fumeur de pipe est bien compliqué, vu qu'il y bien souvent des exceptions à la règle. Le fumeur de pipe peu être un adorateur de la nourriture, tel que je le suis, sans forcément avoir le plaisir du cigare.

Question très compliquée donc, selon moi.

____________________________________________________________________________________________________________________________

Parce que me vient la barbe et que je porte la pipe, on dit que je suis poète. Leon de Greiff



Fumer la pipe rend apte à juger d'une façon calme et objective toutes les affaires humaines. Albert Einstein

Mr Watson
Mr Watson
Tête connue
Tête connue

Messages : 2047
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 21
Localisation : Chardonne, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Ven 3 Jan 2020 - 19:30

Oui question bien compliqué, cela dit j’ai noté des similitudes entre tout les bouffardeux, notamment leurs côtés originaux...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Ven 3 Jan 2020 - 19:53

Les épicuriens seraient des hédonistes rationnels. 
Où est la raison quand on fume des cigares ou la pipe alors que notre gouvernement nous taxe fortement en nous disant que fumer tue?
Donc être un adepte de l'usage du tabac, quelle qu'en soit la forme, cigare ou pipe, me semble se rapprocher  de l'irrationnel, donc, selon moi, de l'hédonisme.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Druide Sam 4 Jan 2020 - 5:04

Elviphil a écrit:Oui question bien compliqué, cela dit j’ai noté des similitudes entre tout les bouffardeux, notamment leurs côtés originaux...
Personnellement je n'ai pas le look du fumeur de pipe. Je veux dire par là que je ne me pense pas être un original.
Aussi, parle-t-on de l'apparence? De la personnalité? De l'image que l'on se fait de l'autre? De l'image que l'on voudrait que l'autre se fasse de nous?...................
Je prend la pipe parce que c'est une manière agréable pour moi de fumer. Ni plus ni moins.
Je ne crois pas qu'il soit judicieux de catégoriser de manière empirique les personnes suivant leurs habitudes de consommation du tabac. Même si, il est vrai, l'on peut déceler des similitudes parmi des groupes donnés.
Plutôt qu'hédoniste je me considérerais plus comme un pragmatique.
Je suis celui qu'il me faut être.

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ex Tenebrae Lucis
Druide
Druide
Villageois
Villageois

Messages : 762
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 34
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Sam 4 Jan 2020 - 19:04

Merci pour ce fil très intéressant. Voici un extrait d'un ouvrage sur l'humour (jamais publié) que j'avais écrit (pour mon plaisir) il y a quelques années, et qui me semble répondre en partie à la problématique. Je m'inspire largement de l'ouvrage de Joachim A Franck "Le livre du fumeur de pipe". (Désolé c'est un peu long)


De la sympathie naturelle que suscitent les fumeurs de pipe


Un fumeur de pipe est d’emblée sympathique. On s’attend intuitivement à ce qu’il ait le sens de l’humour – même si ce n’est pas le cas. Notez que « sympathique » et « sens de l’humour » sont deux notions très proches, étant donné le rôle fondamental joué par le rire dans les relations sociales : quelqu’un de sympathique, c’est quelqu’un avec qui on a envie de rire. Pourquoi donc le fumeur de pipe nous paraît-il sympathique?


Joachim A.Franck, dans son très spirituel Livre du fumeur de pipe, propose une explication psychologique. Comparant le fumeur de pipe au fumeur de cigare, il fait cette observation pleine de bon sens : l’amateur de vitole peut laisser son cigare se consumer dans le cendrier, ne tirant qu’une bouffée de temps en temps : le cigare ne s’éteint pas, ce qui lui laisse le loisir de parler à sa guise. Tandis que le fumeur de pipe est occupé sans cesse à tirer sur son tuyau - sans quoi le fourneau s’éteint – ce qui ne lui permet guère de prendre une part active à la conversation. Petit détail, mais qui amène Franck à ce constat d’une grande profondeur: le fumeur de cigare parle, le fumeur de pipe se tait. Citons-le :

Le fumeur de pipe écoute. Il s’exclut, il joue – même si cela ne correspond pas à la vérité – le rôle d’un observateur attentif… Sommé de choisir entre sa pipe et une participation à la discussion, il choisit sa pipe. Selon le dicton latin, il est un philosophe parce qu’il se tait, et, avec les années, il en sera aussi un lorsqu’il parlera (2)

De là, Franck fait dériver toute une psychologie :

Le fumeur de cigare s’adapte mieux au monde, il l’accepte plus facilement tel qu’il est. Dominant les évènements, il organise et administre ce qui existe et ne perd pas de temps à analyser ou critiquer. Il a une vue d’ensemble, il sait faire la synthèse, il guide et il dirige. Le fumeur de pipe est plus enclin à observer le spectacle du monde d’un œil critique, sans avoir pour autant, à son égard, une attitude passive. C’est un praticien qui aime aller au fond des choses, qui réfléchit, planifie, fait des projets… Il veut donner forme et modifier, améliorer ce qui existe, car s’il a le calme et l’esprit réfléchi du fumeur de cigare, il ne possède pas ce contentement un peu conservateur qui caractérise ce dernier.


En bref, le fumeur de cigare est plus sociable, et le fumeur de pipe plus individualiste. Le fumeur de cigare est un homme politique ; le fumeur de pipe est un philosophe. Leurs archétypes respectifs sont Winston Churchill (pour le cigare) et Albert Einstein (pour la pipe). Ces deux là, Karl Popper les définissait ainsi : « les deux hommes que je tiens pour les plus grands de notre époque » (4). C’est dire à quel niveau se joue la distinction pipe / cigare. Wink
Cela dit, aussi séduisante que soit la théorie de Joachim A.Franck, une question subsiste : si le fumeur de cigare est plus sociable que le fumeur de pipe, on devrait s’attendre à ce qu’il ait aussi plus d’humour. Et de fait il en a : qui fait profession de briller en société ne saurait s’en passer. Mais son humour prend plutôt la forme de ce que Freud appelle le mot d’esprit. Des trois variétés du risible répertoriées par Freud (le mot d’esprit, le comique et l’humour) le mot d’esprit, dans la mesure où il engage trois personnes (celui qui fait le mot, celui qui en rit et celui dont on rit) est le mieux à même d’entretenir le lien social. Son but est de procurer du plaisir à l’autre (sur le dos d’une tierce personne réelle ou fictive) et ce faisant de jouir soi-même du plaisir qu’on donne. J’ai remarqué qu’il était particulièrement bien utilisé par les anglo-saxons (anglais et américains). Churchill lui-même en était un virtuose. Voici un exemple de ses célèbres pointes (quoique vraisemblablement apocryphe) :

- Lady Astor : « M. Churchill, si j'étais votre femme, je mettrais du poison dans votre café! »

- Churchill : « Hé bien moi, si j'étais votre mari, je le boirais ! »


Cependant, le fumeur de pipe n’est pas non plus dénué d’humour, loin de là. En témoignent cette formule d’Einstein :

"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais je n’en ai pas encore de certitude absolue en ce qui concerne l’Univers."

Cette forme d’esprit-là revêt une portée plus générale. Elle met l’homme aux prises avec l’univers. Elle incarne réellement l’humour, où sens freudien du terme, c’est-à-dire une attitude où le moi « affirme son invincibilité sur le monde qui l’entoure » (5). L’humour, contrairement au mot d’esprit (qui suppose la société) peut se pratiquer seul, comme en témoigne l’exemple du condamné à mort qu’on mène à l’échafaud un lundi et qui s’écrie : « La semaine commence bien ! » (6). Ce condamné à mort-là fumait certainement la pipe.

Ainsi le fumeur de cigare pratiquerait une forme d’esprit « social », un esprit de politesse visant à procurer de l’agrément (donc forcément superficiel) ; tandis que le fumeur de pipe pratiquerait un humour plus « philosophique », fruit de ses méditations sur la nature humaine. On applaudit au « mot » du fumeur de cigare, pour le plaisir immédiat qu’il nous procure. Mais on éprouve de la reconnaissance pour celui du fumeur de pipe, car il nous élève. De là, la sympathie plus grande que nous lui accordons – même si cette sympathie, reconnaissons-le, est souventes fois usurpée. Le fumeur de pipe n’est pas toujours doué d’humour. Mais on lui en fait crédit. On attend toujours de lui quelque saillie qui ne vient pas. Et s’il persiste à se taire (comme M.Hulot dans le film Mon Oncle de Tati), on considère qu’il préfère garder son humour pour lui. En bref, s’il ne nous fait point rire, il suscite en nous une attente, une disposition au rire.

Ajoutez à cela que le fumeur de cigare incarne la classe gestionnaire, donc dominante. L’homme du peuple s’en méfie. Il voit dans ses mots d’esprit un subterfuge, une manœuvre habile pour capter notre sympathie, et mieux nous manipuler ensuite. Cela peut inhiber le rire. Le fumeur de pipe, en comparaison, paraît inoffensif. Son monde est intérieur. Son désir de domination n’est point dirigé vers les autres, mais vers la vérité. Ses mots d’esprit sont rares, mais quand ils jaillissent, on sait qu’ils ne nous blesseront point. « Un homme avec une pipe à la bouche est mon ami » disait Lin Yutang (7).

Lecteur, je suis ton ami. Si mes élucubrations ne t’ont point convaincu, qu’à cela ne tienne : je me consolerai en bourrant une bonne pipe.

Notes:
(2) Joachim A.Franck, Le livre du fumeur de pipe (trad. A.Muller) – Laffont, 1971 (p.202)
(4) Karl Popper, La Connaissance objective, §II « Les deux visages du sens commun » Coll. Champs Flammarion, p.96
(5) Freud, Der Humor, 1927
(6) Ibidem
(7) Cité par Joachim A.Franck, op.cit., p.45
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Mr Watson Sam 4 Jan 2020 - 19:53

L'expert fait son entrée!

____________________________________________________________________________________________________________________________

Parce que me vient la barbe et que je porte la pipe, on dit que je suis poète. Leon de Greiff



Fumer la pipe rend apte à juger d'une façon calme et objective toutes les affaires humaines. Albert Einstein

Mr Watson
Mr Watson
Tête connue
Tête connue

Messages : 2047
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 21
Localisation : Chardonne, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Moriarty Sam 4 Jan 2020 - 21:24

Moi je pense que fumeurs de cigares ou pipes c’est très similaire.
La table, les spiritueux, le cinéma, la musique, je ne vois pas de différence. Le cigare est simplement revenu plus vite au devant de la scène de notre société basé que sur des effets de modes ou de déterrer de l’ancien pour faire du nouveau. 
On vit la même chose avec les barber shop, le Rockabilly, des séries comme les Peacky qui vont relancer le costume 3 pièces et la gavroche.
Certes il y aura toujours des gens qui n’auront pas attendu ça pour cultiver une passion ou un style de vie et qui sont vraiment et simplement des bons vivants.
Idem pour la pipe ou le cigare alors hédoniste ou épicurien ou être à la mode tout dépend dans quelle famille on ce trouve. Je connais des fumeurs de cigares qui connaissent rien au milieu du cigare et de la bouffe sans plus ils fument juste parce que c’est cool et c’est tendance, pareil pour la pipe.
C’est très perso. 
Moi c’est plus l’objet, l’histoire, les blends, les associations avec un spiritueux voilà. C’est plus l'éclectisme des bonnes choses.
Moriarty
Moriarty
Ambassadeur de la Suisse
Ambassadeur de la Suisse

Messages : 1498
Date d'inscription : 17/02/2018
Age : 43
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Sam 4 Jan 2020 - 22:16

Moriarty a écrit:Certes il y aura toujours des gens qui n’auront pas attendu ça pour cultiver une passion ou un style de vie et qui sont vraiment et simplement des bons vivants.
Idem pour la pipe ou le cigare alors hédoniste ou épicurien ou être à la mode tout dépend dans quelle famille on ce trouve. Je connais des fumeurs de cigares qui connaissent rien au milieu du cigare et de la bouffe sans plus ils fument juste parce que c’est cool et c’est tendance, pareil pour la pipe.
C’est très perso. 
Moi c’est plus l’objet, l’histoire, les blends, les associations avec un spiritueux voilà. C’est plus l'éclectisme des bonnes choses.
Bien d'accord avec tes pensées Moriarty
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Sam 4 Jan 2020 - 22:21

Saillies (littéraires) intéressantes Messieurs
Philosophiquement parlant hédonistes et épicuriens sont deux écoles .... euh ..... bon bref ....

Le seul ressenti que j'ai :

Dans le monde pipesque, si on se débrouille bien, on peut discuter directement avec
- d'un côté les créateurs de blends qui la plupart du temps, au delà des conditions polémiques de ramassage des plants de tabac, mettent la main à la pâte dans la chaine de production de la torréfaction à l'étuvage en passant par le découpage.
- et de l'autre avec les créatifs, artisans ou artistes produisant souvent eux-mêmes les objets à fumer.

Dans le monde du cigare, ben je préfère me taire parce qu'entre les petites mains rouleuses payées une misère que l'on tente, faute de mieux, d'encenser et les donneurs d'ordre à la tête d'une belle entreprise capitalisée de cigares qu'il faut faire fructifier .... je ne perçois pas avec quelles parties prenantes discuter mis à part les revendeurs semblant plutôt très intéressés à votre pouvoir d'achat. Suspect
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Sam 4 Jan 2020 - 22:51

Lecram Effuahc Zella a écrit:Saillies (littéraires) intéressantes Messieurs
Philosophiquement parlant hédonistes et épicuriens sont deux écoles .... euh ..... bon bref ....

Le seul ressenti que j'ai :

Dans le monde pipesque, si on se débrouille bien, on peut discuter directement avec
- d'un côté les créateurs de blends qui la plupart du temps, au delà des conditions polémiques de ramassage des plants de tabac, mettent la main à la pâte dans la chaine de production de la torréfaction à l'étuvage en passant par le découpage.
- et de l'autre avec les créatifs, artisans ou artistes produisant souvent eux-mêmes les objets à fumer.

Dans le monde du cigare, ben je préfère me taire parce qu'entre les petites mains rouleuses payées une misère que l'on tente, faute de mieux, d'encenser et les donneurs d'ordre à la tête d'une belle entreprise capitalisée de cigares qu'il faut faire fructifier .... je ne perçois pas avec quelles parties prenantes discuter mis à part les revendeurs semblant plutôt très intéressés à votre pouvoir d'achat. Suspect

Contribution extrêmement intéressante mon cher JR, dans la mesure où elle nous invite à regarder du côté du producteur et non du côté consommateur. Et là, la différence est flagrante! On est artiste ou on l'est pas.
cheers
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Norfing Sam 4 Jan 2020 - 22:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En bref, le fumeur de cigare est plus sociable, et le fumeur de pipe plus individualiste. Le fumeur de cigare est un homme politique ; le fumeur de pipe est un philosophe. Leurs archétypes respectifs sont Winston Churchill (pour le cigare) et Albert Einstein (pour la pipe). Ces deux là, Karl Popper les définissait ainsi : « les deux hommes que je tiens pour les plus grands de notre époque » (4)C’est dire à quel niveau se joue la distinction pipe / cigare. Wink 
Cela dit, aussi séduisante que soit la théorie de Joachim A.Franck, une question subsiste : si le fumeur de cigare est plus sociable que le fumeur de pipe, on devrait s’attendre à ce qu’il ait aussi plus d’humour. Et de fait il en a : qui fait profession de briller en société ne saurait s’en passer. Mais son humour prend plutôt la forme de ce que Freud appelle le mot d’esprit. Des trois variétés du risible répertoriées par Freud (le mot d’esprit, le comique et l’humour) le mot d’esprit, dans la mesure où il engage trois personnes (celui qui fait le mot, celui qui en rit et celui dont on rit) est le mieux à même d’entretenir le lien social. Son but est de procurer du plaisir à l’autre (sur le dos d’une tierce personne réelle ou fictive) et ce faisant de jouir soi-même du plaisir qu’on donne. J’ai remarqué qu’il était particulièrement bien utilisé par les anglo-saxons (anglais et américains). Churchill lui-même en était un virtuose. Voici un exemple de ses célèbres pointes (quoique vraisemblablement apocryphe) :
- Lady Astor : « M. Churchill, si j'étais votre femme, je mettrais du poison dans votre café! »

- Churchill : « Hé bien moi, si j'étais votre mari, je le boirais ! » 


Cependant, le fumeur de pipe n’est pas non plus dénué d’humour, loin de là. En témoignent cette formule d’Einstein :
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais je n’en ai pas encore de certitude absolue en ce qui concerne l’Univers."
Cette forme d’esprit-là revêt une portée plus générale. Elle met l’homme aux prises avec l’univers. Elle incarne réellement l’humour, où sens freudien du terme, c’est-à-dire une attitude où le moi « affirme son invincibilité sur le monde qui l’entoure » (5). L’humour, contrairement au mot d’esprit (qui suppose la société) peut se pratiquer seul, comme en témoigne l’exemple du condamné à mort qu’on mène à l’échafaud un lundi et qui s’écrie : « La semaine commence bien ! » (6). Ce condamné à mort-là fumait certainement la pipe.
Ainsi le fumeur de cigare pratiquerait une forme d’esprit « social », un esprit de politesse visant à procurer de l’agrément (donc forcément superficiel) ; tandis que le fumeur de pipe pratiquerait un humour plus « philosophique », fruit de ses méditations sur la nature humaine. On applaudit au « mot » du fumeur de cigare, pour le plaisir immédiat qu’il nous procure. Mais on éprouve de la reconnaissance pour celui du fumeur de pipe, car il nous élève. De là, la sympathie plus grande que nous lui accordons – même si cette sympathie, reconnaissons-le, est souventes fois usurpée. Le fumeur de pipe n’est pas toujours doué d’humour. Mais on lui en fait crédit. On attend toujours de lui quelque saillie qui ne vient pas. Et s’il persiste à se taire (comme M.Hulot dans le film Mon Oncle de Tati), on considère qu’il préfère garder son humour pour lui. En bref, s’il ne nous fait point rire, il suscite en nous une attente, une disposition au rire.
Ajoutez à cela que le fumeur de cigare incarne la classe gestionnaire, donc dominante. L’homme du peuple s’en méfie. Il voit dans ses mots d’esprit un subterfuge, une manœuvre habile pour capter notre sympathie, et mieux nous manipuler ensuite. Cela peut inhiber le rire. Le fumeur de pipe, en comparaison, paraît inoffensif. Son monde est intérieur. Son désir de domination n’est point dirigé vers les autres, mais vers la vérité. Ses mots d’esprit sont rares, mais quand ils jaillissent, on sait qu’ils ne nous blesseront point. « Un homme avec une pipe à la bouche est mon ami » disait Lin Yutang (7).

Je trouve ta réflexion très pertinente et je t'en remercie car elle ma demandé de me creusé les méninges.
je ne suis pas vraiment d'accord sur ta vision du fumeur de pipe et du fumeur de cigares. Twisted Evil 
Mais je ne vais pas la discuter.  Very Happy

Ce que je compte discuter (il n'y a pas de discutions sans contradiction Wink ) c'est d'utiliser Einstein pour personnifier ta description du fumeur de cigares.

Einstein étais un grand savant au sens large. Mais ce n'étais pas un homme visionnaire et qui ne comprenais finalement pas vraiment le monde, au sens humain, qui l'entourais.Le philosophe voit,apprend,à la rigueur comprend, l'homme et ses réations.

Einstein n'a pas vraiment vu le danger qu'étais le nazisme,contrairement à churchill. Il a fui le nazisme mais n'a pas profité de sa position pour le combattre concrètement. Il se disait pacifiste et anti-militarisme, alors qu'il a contribué en toute connaissance de cause à la création de la bombe nucléaire. Il haïssait les militaires, alors que  généralement ils assument les guerres déclenché par des civils et sont les garants de la paix.  
Einstein est un grand savant,mais son esprit n'étais pas tourné vers l'homme,comme l'est le philosophe.
Il étais finalement assez naïf au sujet de l'homme. je ne trouve pas que cela corresponde au fumeur de pipe que tu décrit.

Pour moi, l'homme qui correspondrais au fumeur de pipe que tu décris est le Général De Gaulle, il fumais principalement des cigarettes mais fumais aussi la pipe.
Il à passé des années à observer,apprendre,comprendre et analyser le monde qui l'entourais et les hommes qui le composais. Il étais visionnaire,il compris immédiatement le danger du communisme et du nazisme.il vue la puissance que pouvais représentais les Etats Unis,ce qui n'étais pas une évidence.Il à patiemment attendu que le destin le pousse à assumer la lourde responsabilité de représenter son pays,alors rompu et trahis pas ses élites, auprès de l'Angleterre, et du monde par la suite.

Et pour ce qui est de l'humour, le Grand Charles correspond vraiment a ta description du fumeur de pipes.

Dite moi ce que vous en pensez .
Si quelqu'un en a quelque chose à foutre,parce que finalement je viens de remarquer que je me suis un peu trituré la tronche pour pas grand chose .Smile
Mais bon,vu que je me suis fais chié a l'écrire,je vais même le publié ET JE VOUS EMMER....  (la j'en fais trop) 
Hédoniste ou épicurien du tabac ? 2524151128

____________________________________________________________________________________________________________________________
Hédoniste ou épicurien du tabac ? Braves10
Henry IV a écrit:“Bonne cuisine et bon vin, c'est le paradis sur terre.”
Norfing
Norfing
Nouvelle tête
Nouvelle tête

Messages : 58
Date d'inscription : 25/12/2019
Age : 26
Localisation : Assignan ( Nord Ouest de l'Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Sam 4 Jan 2020 - 23:20

Lecram, 
Si je te comprends bien, tu nous dis que le cigare est de la grosse industrie courant après le fric alors que le monde de la pipe est plutôt artisanal. Je suis bien d’accord avec toi mais il faut aussi voir que l’industrie du cigare, se porte apparemment bien, et que la qualité et la demande me semblent être toujours présentes.
Dans le monde de la pipe, il ne resterait que des « vrais », mais pour combien de temps ? J’admire ta passion et ton travail comme autrefois j’admirais Monsieur Reybier que j’allais voir parfois à Saint Claude pour parler un peu, et, je repartais heureux avec une nouvelle pipe. A l’époque je fumais du gris et mes luxes étaient dunhill 965, Royal Yacht, Nightcap, Balkan Sobranie. Aujourd’hui les artisans, voire les usines disparaissent à Saint Claude, on ne cultive pratiquement plus de tabac en France , les tabacs que j’ai connus ont le même nom mais sont bien loin des saveurs des années 80, ce qui me fait douter aussi de l’évolution du métier de « blender ». Je dois être un peu vieux con avec mon « c’était mieux avant ». Alors j’essaie de m’adapter en testant (avec les difficultés légales d’approvisionnement) tout ce qui existe sur le marché européen. Heureusement, pour nous, fumeurs de pipe, des gens comme toi essaient de perpétuer cet artisanat. Mais ça me semble difficile compte tenu de la minorité ignorée que nous sommes et de la vision du tabac par notre socité.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  bebert Dim 5 Jan 2020 - 0:21

Jaufré Cantolys a écrit:Merci pour ce fil très intéressant. Voici un extrait d'un ouvrage sur l'humour (jamais publié) que j'avais écrit (pour mon plaisir) il y a quelques années, et qui me semble répondre en partie à la problématique. Je m'inspire largement de l'ouvrage de Joachim A Franck "Le livre du fumeur de pipe". (Désolé c'est un peu long)


De la sympathie naturelle que suscitent les fumeurs de pipe


Un fumeur de pipe est d’emblée sympathique. On s’attend intuitivement à ce qu’il ait le sens de l’humour – même si ce n’est pas le cas. Notez que « sympathique » et « sens de l’humour » sont deux notions très proches, étant donné le rôle fondamental joué par le rire dans les relations sociales : quelqu’un de sympathique, c’est quelqu’un avec qui on a envie de rire. Pourquoi donc le fumeur de pipe nous paraît-il sympathique?


Joachim A.Franck, dans son très spirituel Livre du fumeur de pipe, propose une explication psychologique. Comparant le fumeur de pipe au fumeur de cigare, il fait cette observation pleine de bon sens : l’amateur de vitole peut laisser son cigare se consumer dans le cendrier, ne tirant qu’une bouffée de temps en temps : le cigare ne s’éteint pas, ce qui lui laisse le loisir de parler à sa guise. Tandis que le fumeur de pipe est occupé sans cesse à tirer sur son tuyau - sans quoi le fourneau s’éteint – ce qui ne lui permet guère de prendre une part active à la conversation. Petit détail, mais qui amène Franck à ce constat d’une grande profondeur: le fumeur de cigare parle, le fumeur de pipe se tait. Citons-le :
Le fumeur de pipe écoute. Il s’exclut, il joue – même si cela ne correspond pas à la vérité – le rôle d’un observateur attentif… Sommé de choisir entre sa pipe et une participation à la discussion, il choisit sa pipe. Selon le dicton latin, il est un philosophe parce qu’il se tait, et, avec les années, il en sera aussi un lorsqu’il parlera (2)

De là, Franck fait dériver toute une psychologie :

Le fumeur de cigare s’adapte mieux au monde, il l’accepte plus facilement tel qu’il est. Dominant les évènements, il organise et administre ce qui existe et ne perd pas de temps à analyser ou critiquer. Il a une vue d’ensemble, il sait faire la synthèse, il guide et il dirige. Le fumeur de pipe est plus enclin à observer le spectacle du monde d’un œil critique, sans avoir pour autant, à son égard, une attitude passive. C’est un praticien qui aime aller au fond des choses, qui réfléchit, planifie, fait des projets… Il veut donner forme et modifier, améliorer ce qui existe, car s’il a le calme et l’esprit réfléchi du fumeur de cigare, il ne possède pas ce contentement un peu conservateur qui caractérise ce dernier.


En bref, le fumeur de cigare est plus sociable, et le fumeur de pipe plus individualiste. Le fumeur de cigare est un homme politique ; le fumeur de pipe est un philosophe. Leurs archétypes respectifs sont Winston Churchill (pour le cigare) et Albert Einstein (pour la pipe). Ces deux là, Karl Popper les définissait ainsi : « les deux hommes que je tiens pour les plus grands de notre époque » (4). C’est dire à quel niveau se joue la distinction pipe / cigare. Wink
Cela dit, aussi séduisante que soit la théorie de Joachim A.Franck, une question subsiste : si le fumeur de cigare est plus sociable que le fumeur de pipe, on devrait s’attendre à ce qu’il ait aussi plus d’humour. Et de fait il en a : qui fait profession de briller en société ne saurait s’en passer. Mais son humour prend plutôt la forme de ce que Freud appelle le mot d’esprit. Des trois variétés du risible répertoriées par Freud (le mot d’esprit, le comique et l’humour) le mot d’esprit, dans la mesure où il engage trois personnes (celui qui fait le mot, celui qui en rit et celui dont on rit) est le mieux à même d’entretenir le lien social. Son but est de procurer du plaisir à l’autre (sur le dos d’une tierce personne réelle ou fictive) et ce faisant de jouir soi-même du plaisir qu’on donne. J’ai remarqué qu’il était particulièrement bien utilisé par les anglo-saxons (anglais et américains). Churchill lui-même en était un virtuose. Voici un exemple de ses célèbres pointes (quoique vraisemblablement apocryphe) :
- Lady Astor : « M. Churchill, si j'étais votre femme, je mettrais du poison dans votre café! »

- Churchill : « Hé bien moi, si j'étais votre mari, je le boirais ! »


Cependant, le fumeur de pipe n’est pas non plus dénué d’humour, loin de là. En témoignent cette formule d’Einstein :
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais je n’en ai pas encore de certitude absolue en ce qui concerne l’Univers."
Cette forme d’esprit-là revêt une portée plus générale. Elle met l’homme aux prises avec l’univers. Elle incarne réellement l’humour, où sens freudien du terme, c’est-à-dire une attitude où le moi « affirme son invincibilité sur le monde qui l’entoure » (5). L’humour, contrairement au mot d’esprit (qui suppose la société) peut se pratiquer seul, comme en témoigne l’exemple du condamné à mort qu’on mène à l’échafaud un lundi et qui s’écrie : « La semaine commence bien ! » (6). Ce condamné à mort-là fumait certainement la pipe.
Ainsi le fumeur de cigare pratiquerait une forme d’esprit « social », un esprit de politesse visant à procurer de l’agrément (donc forcément superficiel) ; tandis que le fumeur de pipe pratiquerait un humour plus « philosophique », fruit de ses méditations sur la nature humaine. On applaudit au « mot » du fumeur de cigare, pour le plaisir immédiat qu’il nous procure. Mais on éprouve de la reconnaissance pour celui du fumeur de pipe, car il nous élève. De là, la sympathie plus grande que nous lui accordons – même si cette sympathie, reconnaissons-le, est souventes fois usurpée. Le fumeur de pipe n’est pas toujours doué d’humour. Mais on lui en fait crédit. On attend toujours de lui quelque saillie qui ne vient pas. Et s’il persiste à se taire (comme M.Hulot dans le film Mon Oncle de Tati), on considère qu’il préfère garder son humour pour lui. En bref, s’il ne nous fait point rire, il suscite en nous une attente, une disposition au rire.
Ajoutez à cela que le fumeur de cigare incarne la classe gestionnaire, donc dominante. L’homme du peuple s’en méfie. Il voit dans ses mots d’esprit un subterfuge, une manœuvre habile pour capter notre sympathie, et mieux nous manipuler ensuite. Cela peut inhiber le rire. Le fumeur de pipe, en comparaison, paraît inoffensif. Son monde est intérieur. Son désir de domination n’est point dirigé vers les autres, mais vers la vérité. Ses mots d’esprit sont rares, mais quand ils jaillissent, on sait qu’ils ne nous blesseront point. « Un homme avec une pipe à la bouche est mon ami » disait Lin Yutang (7).
Lecteur, je suis ton ami. Si mes élucubrations ne t’ont point convaincu, qu’à cela ne tienne : je me consolerai en bourrant une bonne pipe.
Notes:
(2) Joachim A.Franck, Le livre du fumeur de pipe (trad. A.Muller) – Laffont, 1971 (p.202)
(4) Karl Popper, La Connaissance objective, §II « Les deux visages du sens commun » Coll. Champs Flammarion, p.96
(5) Freud, Der Humor, 1927
(6) Ibidem
(7) Cité par Joachim A.Franck, op.cit., p.45
Cher ami, je reconnais bien là ton érudition, une belle pierre à l’édifice que voilà!! 

Au plaisir d’échanger à nouveau avec toi ...
bebert
bebert
Villageois
Villageois

Messages : 755
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 58
Localisation : Marseille

http://www.bert-jp.odexpo.com

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  kalvokdrinker Dim 5 Jan 2020 - 2:14

Si je peux apporter ma pièce...

Je ne parlerai pas du fumeur de cigare car je n'en ai fumer qu'un dans ma vie et l'expérience s'est malheureusement terminée dans les WC...

En ce qui concerne de fumer la pipe, je rejoins totalement le mouvement du " laisser couler le monde autour de soit". Mais il ne s'agit pas là d'un je m'en foutisme bien au contraire.

Pour le fumeur de pipe que je suis, de haut de ma courte expérience, c'est presque une introspection tant je m'applique à essayer de fumer correctement. Je suis attentif aux réactions de ma chère boufarde et je reste concentré tant que je n'ai pas jugé le moment opportun de me " relâcher ". 

Mais lorsque ce moment arrive tout ce courant qui convergeait en moi s'inverse alors pour jeter son dévolu sur le monde qui m'entoure. Et là je remarque toujours quelque chose de nouveau dans un décors qui pourtant m'est familier depuis l'enfance ( pour le moment je ne fume que sur la terrasse de la maison de mes grands parents sont j'ai hérité).

Alors je ne saurai dire si je suis un épicurien ( j'aime la bonne bouffe, les bons vins et la bonne bière ) ou si je suis un hédoniste ( la beauté orne le monde, à nous d'en saisir toutes les nuances ), Mais ce que je peux avancer c'est que le fumeur de pipe est un contemplatif. 

J'ai dit.
kalvokdrinker
kalvokdrinker
Nouvelle tête
Nouvelle tête

Messages : 86
Date d'inscription : 02/12/2015
Age : 39
Localisation : Mâcon

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Druide Dim 5 Jan 2020 - 8:28

kalvokdrinker a écrit:Mais ce que je peux avancer c'est que le fumeur de pipe est un contemplatif. 

J'ai dit.
Il a dit.
group

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ex Tenebrae Lucis
Druide
Druide
Villageois
Villageois

Messages : 762
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 34
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Invité Dim 5 Jan 2020 - 10:09

@pipair :
Pas tout à fait, mais presque (ou en même temps)
Le marché du tabac pipesque français semble faire exception du fait du monopole d'état.
L'avantage du cigare reste la possibilité de tailler le bout de module dans sa civette attitrée comme avec son caviste local nous faisant découvrir des crus sortis de derrière les fagots  (notre propre quête de flatterie est ainsi plus aisément satisfaite).
Tentez d'en faire autant avec le buraliste proposant à la vente 3 malheureuses pochettes de tabac à pipe
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Butz Lun 6 Jan 2020 - 20:49

Un fumeur de cigare peut être hédoniste, et un fumeur de pipe épicurien. Il peuvent même être tous les 2 pareils, voire ni l'un ni l'autre. Idea

Anti-conformiste, et n'aimant pas mettre les gens dans des cases, je ne me considère comme aucun des 2. Je suis quelqu'un qui est plein de compromis et de contradictions. Mais ce que je sais, c'est que j'aime fumer, j'aime les belles choses et les beaux objets, et tout me plait dans le tabac. L'odeur, le goût, le toucher...etc

Voilà. Smile
Butz
Butz
Garde champêtre

Messages : 1276
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 40
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Jaufré Cantolys Lun 6 Jan 2020 - 22:19

Il me souvient d'un vieux poème de 2013 (publié sur ce forum avant même mon arrivée au manoir) et qui en définitive, pourrait bien mettre tout le monde d'accord...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Jaufré Cantolys
Jaufré Cantolys
Poète, barde, troubadour...

Messages : 1369
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 53
Localisation : Fos sur Mer

http://jaufrecantolys.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Dies irae Ven 3 Avr 2020 - 21:40

Jaufré Cantolys a écrit:Merci pour ce fil très intéressant. Voici un extrait d'un ouvrage sur l'humour (jamais publié) que j'avais écrit (pour mon plaisir) il y a quelques années, et qui me semble répondre en partie à la problématique. Je m'inspire largement de l'ouvrage de Joachim A Franck "Le livre du fumeur de pipe". (Désolé c'est un peu long)


De la sympathie naturelle que suscitent les fumeurs de pipe


Un fumeur de pipe est d’emblée sympathique. On s’attend intuitivement à ce qu’il ait le sens de l’humour – même si ce n’est pas le cas. Notez que « sympathique » et « sens de l’humour » sont deux notions très proches, étant donné le rôle fondamental joué par le rire dans les relations sociales : quelqu’un de sympathique, c’est quelqu’un avec qui on a envie de rire. Pourquoi donc le fumeur de pipe nous paraît-il sympathique?


Joachim A.Franck, dans son très spirituel Livre du fumeur de pipe, propose une explication psychologique. Comparant le fumeur de pipe au fumeur de cigare, il fait cette observation pleine de bon sens : l’amateur de vitole peut laisser son cigare se consumer dans le cendrier, ne tirant qu’une bouffée de temps en temps : le cigare ne s’éteint pas, ce qui lui laisse le loisir de parler à sa guise. Tandis que le fumeur de pipe est occupé sans cesse à tirer sur son tuyau - sans quoi le fourneau s’éteint – ce qui ne lui permet guère de prendre une part active à la conversation. Petit détail, mais qui amène Franck à ce constat d’une grande profondeur: le fumeur de cigare parle, le fumeur de pipe se tait. Citons-le :
Le fumeur de pipe écoute. Il s’exclut, il joue – même si cela ne correspond pas à la vérité – le rôle d’un observateur attentif… Sommé de choisir entre sa pipe et une participation à la discussion, il choisit sa pipe. Selon le dicton latin, il est un philosophe parce qu’il se tait, et, avec les années, il en sera aussi un lorsqu’il parlera (2)

De là, Franck fait dériver toute une psychologie :

Le fumeur de cigare s’adapte mieux au monde, il l’accepte plus facilement tel qu’il est. Dominant les évènements, il organise et administre ce qui existe et ne perd pas de temps à analyser ou critiquer. Il a une vue d’ensemble, il sait faire la synthèse, il guide et il dirige. Le fumeur de pipe est plus enclin à observer le spectacle du monde d’un œil critique, sans avoir pour autant, à son égard, une attitude passive. C’est un praticien qui aime aller au fond des choses, qui réfléchit, planifie, fait des projets… Il veut donner forme et modifier, améliorer ce qui existe, car s’il a le calme et l’esprit réfléchi du fumeur de cigare, il ne possède pas ce contentement un peu conservateur qui caractérise ce dernier.


En bref, le fumeur de cigare est plus sociable, et le fumeur de pipe plus individualiste. Le fumeur de cigare est un homme politique ; le fumeur de pipe est un philosophe. Leurs archétypes respectifs sont Winston Churchill (pour le cigare) et Albert Einstein (pour la pipe). Ces deux là, Karl Popper les définissait ainsi : « les deux hommes que je tiens pour les plus grands de notre époque » (4). C’est dire à quel niveau se joue la distinction pipe / cigare. Wink
Cela dit, aussi séduisante que soit la théorie de Joachim A.Franck, une question subsiste : si le fumeur de cigare est plus sociable que le fumeur de pipe, on devrait s’attendre à ce qu’il ait aussi plus d’humour. Et de fait il en a : qui fait profession de briller en société ne saurait s’en passer. Mais son humour prend plutôt la forme de ce que Freud appelle le mot d’esprit. Des trois variétés du risible répertoriées par Freud (le mot d’esprit, le comique et l’humour) le mot d’esprit, dans la mesure où il engage trois personnes (celui qui fait le mot, celui qui en rit et celui dont on rit) est le mieux à même d’entretenir le lien social. Son but est de procurer du plaisir à l’autre (sur le dos d’une tierce personne réelle ou fictive) et ce faisant de jouir soi-même du plaisir qu’on donne. J’ai remarqué qu’il était particulièrement bien utilisé par les anglo-saxons (anglais et américains). Churchill lui-même en était un virtuose. Voici un exemple de ses célèbres pointes (quoique vraisemblablement apocryphe) :
- Lady Astor : « M. Churchill, si j'étais votre femme, je mettrais du poison dans votre café! »

- Churchill : « Hé bien moi, si j'étais votre mari, je le boirais ! »


Cependant, le fumeur de pipe n’est pas non plus dénué d’humour, loin de là. En témoignent cette formule d’Einstein :
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais je n’en ai pas encore de certitude absolue en ce qui concerne l’Univers."
Cette forme d’esprit-là revêt une portée plus générale. Elle met l’homme aux prises avec l’univers. Elle incarne réellement l’humour, où sens freudien du terme, c’est-à-dire une attitude où le moi « affirme son invincibilité sur le monde qui l’entoure » (5). L’humour, contrairement au mot d’esprit (qui suppose la société) peut se pratiquer seul, comme en témoigne l’exemple du condamné à mort qu’on mène à l’échafaud un lundi et qui s’écrie : « La semaine commence bien ! » (6). Ce condamné à mort-là fumait certainement la pipe.
Ainsi le fumeur de cigare pratiquerait une forme d’esprit « social », un esprit de politesse visant à procurer de l’agrément (donc forcément superficiel) ; tandis que le fumeur de pipe pratiquerait un humour plus « philosophique », fruit de ses méditations sur la nature humaine. On applaudit au « mot » du fumeur de cigare, pour le plaisir immédiat qu’il nous procure. Mais on éprouve de la reconnaissance pour celui du fumeur de pipe, car il nous élève. De là, la sympathie plus grande que nous lui accordons – même si cette sympathie, reconnaissons-le, est souventes fois usurpée. Le fumeur de pipe n’est pas toujours doué d’humour. Mais on lui en fait crédit. On attend toujours de lui quelque saillie qui ne vient pas. Et s’il persiste à se taire (comme M.Hulot dans le film Mon Oncle de Tati), on considère qu’il préfère garder son humour pour lui. En bref, s’il ne nous fait point rire, il suscite en nous une attente, une disposition au rire.
Ajoutez à cela que le fumeur de cigare incarne la classe gestionnaire, donc dominante. L’homme du peuple s’en méfie. Il voit dans ses mots d’esprit un subterfuge, une manœuvre habile pour capter notre sympathie, et mieux nous manipuler ensuite. Cela peut inhiber le rire. Le fumeur de pipe, en comparaison, paraît inoffensif. Son monde est intérieur. Son désir de domination n’est point dirigé vers les autres, mais vers la vérité. Ses mots d’esprit sont rares, mais quand ils jaillissent, on sait qu’ils ne nous blesseront point. « Un homme avec une pipe à la bouche est mon ami » disait Lin Yutang (7).
Lecteur, je suis ton ami. Si mes élucubrations ne t’ont point convaincu, qu’à cela ne tienne : je me consolerai en bourrant une bonne pipe.
Notes:
(2) Joachim A.Franck, Le livre du fumeur de pipe (trad. A.Muller) – Laffont, 1971 (p.202)
(4) Karl Popper, La Connaissance objective, §II « Les deux visages du sens commun » Coll. Champs Flammarion, p.96
(5) Freud, Der Humor, 1927
(6) Ibidem
(7) Cité par Joachim A.Franck, op.cit., p.45
Voici une acclamation que je ne peux contenir à la suite de cette lecture. Quelle profondeur dans la phraséologie choisie, quelle usage du verbe rendant cette réflexion constructive. Je m'y plongerai à nouveau.

Merci
Dies irae
Dies irae
Nouvelle tête
Nouvelle tête

Messages : 39
Date d'inscription : 21/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Munch Ven 3 Avr 2020 - 21:51

Hé bien voici mon analyse sociologique :

Aujourd'hui,
l'archétype du fumeur de cigare est le bourgeois de droite,
l'archétype du fumeur de pipe est le bourgeois de gauche.

Le fumeur de cigare réel méprise et/ou envie son archétype,
le fumeur de pipe réel envie et/ou méprise son archétype.

Bref, une belle bande de névrosés Laughing

____________________________________________________________________________________________________________________________
Mais ce n'est que mon petit avis, et encore, j'suis bourré.
Munch
Munch
Clan des anglais
Clan des anglais

Messages : 2628
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Toulouse

https://tagazou.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Daymonts Sam 4 Avr 2020 - 10:58

Et qu'en est il de celui qui fume le cigare ET la pipe ? clown
Daymonts
Daymonts
Tête connue
Tête connue

Messages : 1521
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 70
Localisation : Ile de Frce

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Pipeman Sam 4 Avr 2020 - 12:06

Bonjour et bien très bonne idée se fil et bien pour ma part j ai grandit avec les moyens vivant dans une ville de blinder(Cannes) j aimé beaucoup le luxe et les cigares et puis suite à de gros problèmes de famille me suis retrouvé pauvre j ai du me débrouiller par moi même et suis parti à l aventure à travers la France maintenant je suis bien je vit simplement et humblement et la pipe m accompagne à merveille tout sa pour en conclure qu effectivement quand tu vis dans le luxe cigare femme champagne sa passe bien et quand tu as compris le piège du matérialisme et que tu deviens riche de ton cœur tu fumes la pipe bien sûr je ne dénigre pas la passion du cigare cela reste une généralité
Pipeman
Pipeman
Notable

Messages : 2531
Date d'inscription : 05/02/2020
Age : 31
Localisation : Noisy le grand

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Casimir Perier Sam 4 Avr 2020 - 15:25

Le plaisir d'une bonne pipe n'a pas besoin d'être forcément partagé, fumer sa pipe demeure une chose sacrée et solitaire, cela nous aide à communiquer avec soi-même, à trouver la sérénité après une longue journée ardue ; mais ce qui nous empêche nullement de fumer nos pipes à plusieurs en parlant de choses et d'autres comme nous le faisons au village sur  le forum de discussions.
Je serai donc plutôt épicurien, je prends le plaisir que je trouve sur ma route et ne vais pas à sa conquête comme un pionnier se rue vers les mines d'or.

____________________________________________________________________________________________________________________________
Ne raccrochez pas ! J'ai encore des tas de choses importantes à vous dire...
Casimir Perier
Casimir Perier
Villageois
Villageois

Messages : 587
Date d'inscription : 27/11/2019
Age : 65
Localisation : Pyrénées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  loulou Sam 4 Avr 2020 - 15:33

voilà un sujet passionnant révélateur des différents modes de vie  study

Dans l'imagerie populaire fumer le cigare est révélateur d'un certain standing de vie (les caricatures montrent 

à coup sûr le capitaliste avec son cigare ) Hédoniste ou épicurien du tabac ? 3534237977

L'ouvrier, le paysan, le simple soldat   fument la pipe ,le marginal également  (Mr Hulot en vacances ) 

De là à en tirer des conclusions définitives ,je ne m'y  hasarderai pas  ) sauf à dire que le bons sens populaire 

se trompe rarement .MONTESQUIEU  a écrit 

j'aime les paysans ,ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers

au même titre que le choix d'une marque automobile est souvent capable de nous indiquer la catégorie sociale 

de l'utilisateur 

Les expériences de Pipeman sont frappées de bon sens et de vécu  chapeau






Bonjour et bien très bonne idée se fil et bien pour ma part j ai grandit avec les moyens vivant dans une ville de blinder(Cannes) j aimé beaucoup le luxe et les cigares et puis suite à de gros problèmes de famille me suis retrouvé pauvre j ai du me débrouiller par moi même et suis parti à l aventure à travers la France maintenant je suis bien je vit simplement et humblement et la pipe m accompagne à merveille tout sa pour en conclure qu effectivement quand tu vis dans le luxe cigare femme champagne sa passe bien et quand tu as compris le piège du matérialisme et que tu deviens riche de ton cœur tu fumes la pipe bien sûr je ne dénigre pas la passion du cigare cela reste une généralit

____________________________________________________________________________________________________________________________
C'est
parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que tant de
gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons !
loulou
loulou
Villageois
Villageois

Messages : 800
Date d'inscription : 31/12/2019
Age : 72
Localisation : normandie

Revenir en haut Aller en bas

Hédoniste ou épicurien du tabac ? Empty Re: Hédoniste ou épicurien du tabac ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum