A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEURS. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
Derniers sujets
» Deux nouveaux achats
par Mike41 Hier à 22:21

» 25/02 Fumées dominicales
par Mike41 Hier à 22:13

» bouffarde et cinéma
par Weston Hier à 19:19

» Volkan Bottega
par Moriarty Hier à 18:41

» Qui connait les pipes Mario Grandi ?
par Moriarty Hier à 18:32

» Les recoins à JR (tome 2)
par Roland de V Hier à 17:03

» bonjour de gingah petit belge du hainaut
par Atomix Rewind Hier à 13:01

» Il vint 4 fées vrillées et leurs tabacs. (24 Février)
par papaalino Hier à 10:18

» 35 ans pour Francois
par JM Hier à 0:12

» Bonjour du centre
par JM Hier à 0:08

» 23/02 Que fumez vous?
par Mike41 Sam 24 Fév 2018 - 22:30

» à petit débutant, grandes questions.
par gingah Sam 24 Fév 2018 - 15:33

» Berca Cigar - Le test
par Mike41 Sam 24 Fév 2018 - 11:23

» Echange ou autre
par Ludoc Sam 24 Fév 2018 - 8:26

» 22/02 Que fumez vous?
par Mike41 Ven 23 Fév 2018 - 19:38

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 110 le Ven 23 Jan 2015 - 1:02
Statistiques
Nous avons 1345 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Thierry Dagon

Nos membres ont posté un total de 289420 messages dans 9010 sujets

L'écriture inclusive

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Sam 11 Nov 2017 - 22:39

Drakharins_ a écrit:Bien sûre qu'elle n'a pas vocation à faire éclater un plafond de verre, j'en ai conscience. Je comprends très bien le principe et l'idée qui en découle mais..Je sais pas, je ne vois vraiment aucune utilité dans l'écriture inclusive. Encore une fois, je préfère me pencher sur les vrais problèmes de société niveau inégalités homme/femme plutôt que sur quelque chose d'aussi superficiel.
On a bien la possibilité de dire Madame LA Présidente. Cela a-t-il aider pour avoir une femme Présidente ? Cela va-t-il aider un jour ? J'en doute. Même si ce n'est pas de l'écriture inclusive, c'est sur le même principe. Ça n'a rien fait avancer(Bon après quand on voit les candidates.. Mais ça c'est un autre débat qui n'a pas lieu d'être. Mais mon argument reste le même)
La féminisation des nom de métiers et des fonctions est une partie de l'écriture inclusive oui.
Comme dis plus haut, notre manière d'écrire influence notre pensée. Alors pourquoi ne pas y faire attention si ca peut apporter une pierre à l'édifice?
La manière de faire les choses n'est peut-être pas la bonne mais est-ce une raison de tout rejeter?

Daymonts a écrit:A la limite ça ne sert à rien d'en discuter c'est une perte de temps ,  inutile de tenter d'argumenter avec les militants nouvelles tendances confondues qu'elles soient scolaires ou autres ,de toutes façons ils nient l'évidence.Rolling Eyes
Je ne t'ai pas vu argumenter, tu peux me redonner tes arguments (le bon sens n'en est pas un) ?
Et ne t'inquiète pas, je ne milite pour rien (d’ailleurs mon avis sur la question n'est pas tranché), j'ai juste du mal à lire certains commentaire méprisants, sans développements et péremptoires. Ca ne me semble pas digne d'une discussion entre adultes.


Dernière édition par Ludoc le Sam 11 Nov 2017 - 23:07, édité 2 fois

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Sam 11 Nov 2017 - 22:46

Munch a écrit:J'ai l'impression - elle n'engage que moi - que les partisans et les allergiques à l'écriture inclusive le sont pour de mauvaises raisons.

C'est drôle.

Et c'est agaçant de constater que tous les partisans actuels du bon sens (ha ha, justement) se forcent à utiliser l'écriture inclusive sans trop savoir pourquoi... Dans le doute, ce serait pas plus mal, quoi...

Vous ne trouvez pas ça important d'en débattre ?
Moi si.
Tu veux pas développer les mauvaises raisons?

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Arlan le Dim 12 Nov 2017 - 12:05

Pour ce qui est de mon point de vue (en toute modestie...) l'écriture inclusive n'est, ni plus, ni moins, qu'une sorte de cheval de Troie de la pensée transhumaniste actuelle des -soi-disant- progressistes de tout poil qui cherche à gommer les genres en vue d'une standardisation totale et globale de l'être humain pour ensuite déboucher sur sa marchandisation absolue.

La femme n'a jamais été l'égale de l'homme comme l'homme n'a jamais été l'égal de la femme, j'ai l'impression que beaucoup de gens confondent égalité et équité.

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Un repas de poisson grillé et de myrtilles cueillies dans la forêt est plus anti-étatique qu'une manifestation hérissée de drapeaux noirs"  S. Tesson
avatar
Arlan
Hôte
Hôte

Messages : 85
Date d'inscription : 26/03/2017
Age : 46
Localisation : Penn ar bed

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Dim 12 Nov 2017 - 12:30

Arlan a écrit:Pour ce qui est de mon point de vue (en toute modestie...) l'écriture inclusive n'est, ni plus, ni moins, qu'une sorte de cheval de Troie de la pensée transhumaniste actuelle des -soi-disant- progressistes de tout poil qui cherche à gommer les genres en vue d'une standardisation totale et globale de l'être humain pour ensuite déboucher sur sa marchandisation absolue.

La femme n'a jamais été l'égale de l'homme comme l'homme n'a jamais été l'égal de la femme, j'ai l'impression que beaucoup de gens confondent égalité et équité.
C'est un courant qui date d'au moins 30 ans, pas si actuel du coup.

Dire que les hommes et les femmes sont égaux ne revient pas à dire qu'ils sont identiques mais que les différences qui existent ne permettent pas d'établir une hiérarchie. En quoi ca peut poser problème?

"La femme n'a jamais été l'égale de l'homme comme l'homme n'a jamais été l'égal de la femme, j'ai l'impression que beaucoup de gens confondent égalité et équité."
Dans notre contexte d'inégalité entre les hommes et les femmes (de salaire, de harcèlement,...) cette phrase semble valider une vérité permettant ces discriminations.

En te lisant je comprends que les hommes et les femmes ne doivent pas avoir les mêmes droits puisqu'ils sont différents, c'est vraiment ce que tu veux dire?

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Weston le Dim 12 Nov 2017 - 14:45

Ludoc a écrit:C'est un courant qui date d'au moins 30 ans, pas si actuel du coup.

30 ans cela reste très récent.

Ludoc a écrit:Dire que les hommes et les femmes sont égaux ne revient pas à dire qu'ils sont identiques mais que les différences qui existent ne permettent pas d'établir une hiérarchie. En quoi ca peut poser problème?

Pourquoi pas ? La hiérarchie peut être aller dans les deux sens, tout dépend des domaines. Le problème est justement dans ce que tu dis, les mouvances qu'évoquent Arlan tendent à gommer ces différences, peut-être ne sont-elles pas majoritaires - ou le sont-elles - mais elles tendent à avoir une grande influence dans la société actuelle, et en particulier dans la communauté scientifique. Lorsque l'on commence à créer des embryons de souris parthénogénétique cela devient plutôt effrayant.

Ludoc a écrit:"La femme n'a jamais été l'égale de l'homme comme l'homme n'a jamais été l'égal de la femme, j'ai l'impression que beaucoup de gens confondent égalité et équité."
Dans notre contexte d'inégalité entre les hommes et les femmes (de salaire, de harcèlement,...) cette phrase semble valider une vérité permettant ces discriminations.

Pourquoi ? L'homme n'est pas l'égal - quel qu'en soit le sens dans des domaines divers - de la femme, c'est pour cela que l'équité est bien plus sensée. Dans le domaine du sport on fait généralement concourir hommes et femmes dans des compétitions différentes, le contraire ne serait pas équitable. Ce n'est pas pour rien si les transsexuels admis dans les compétitions féminines surpassent généralement toutes leurs concurrentes. Certaines s'en plaignent d'ailleurs déjà.
Nous pouvons prendre l'accès aux soins, doit-il être le même pour tous afin d'être égalitaire ou prendre en compte les différences flagrantes de sexe, d'orientation sexuelle, de lieu de résidence, de condition sociale ? Ne doit-on pas assurer un meilleur accès à ceux dont la condition présente de plus grands risques pour leur santé ?

Ludoc a écrit:En te lisant je comprends que les hommes et les femmes ne doivent pas avoir les mêmes droits puisqu'ils sont différents, c'est vraiment ce que tu veux dire?

C'est le principe même des droits subjectifs, personne n'a les mêmes, cela n'empêche pas le droit objectif de s'appliquer de manière générale à côté.



Le sujet de l'écriture inclusive mène à aborder ces débats de manière large. Malgré l'intérêt certain que cela représente je préfère ne pas poursuivre ce fil, venant surtout sur ce forum pour me détendre Smile

____________________________________________________________________________________________________________________________
                 
         
An apple a day keeps the doctor away… as long as you aim well.”
avatar
Weston
Noble hôte
Noble hôte

Messages : 2649
Date d'inscription : 05/12/2016
Localisation : Dans un jardin extraordinaire, il y a des canards qui fument de l’anglais...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Arlan le Dim 12 Nov 2017 - 17:27

Ludoc: a écrit:
En te lisant je comprends que les hommes et les femmes ne doivent pas avoir les mêmes droits puisqu'ils sont différents, c'est vraiment ce que tu veux dire?

Absolument pas. Rolling Eyes A ce niveau-là je pense que tu fais du mauvais esprit...

Quand une femme n'arrive pas a soulever une même charge qu'un homme cela est dû à une inégalité ( force physique) et c'est quelque chose de naturel, quand une femme ne perçoit pas le même salaire qu'un homme, alors qu'elle a les mêmes compétences et effectue le même travail qu'un homme, cela n'est pas équitable et cela n'est pas normal.

Voila la différence entre équité et égalité.

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Un repas de poisson grillé et de myrtilles cueillies dans la forêt est plus anti-étatique qu'une manifestation hérissée de drapeaux noirs"  S. Tesson
avatar
Arlan
Hôte
Hôte

Messages : 85
Date d'inscription : 26/03/2017
Age : 46
Localisation : Penn ar bed

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Dim 12 Nov 2017 - 17:42

En vérité, quand je dis 30 ans c'est pour marquer que ça ne date pas de ces dernières années. Récent oui, actuel non.
Évidemment qu'il faut des hiérarchie dans certains domaines, c'est absolument pas la question ici où l'on parle d'une hiérarchie entre l'homme et la femme.
Je ne vois pas le rapport avec l'éthique scientifique par contre, ni en quoi les changements dans la société sont mauvais.
Dire que l'homme n'est pas l'égal de la femme (et réciproquement) ça a un nom, c'est le sexisme.
Utiliser des exemples qui justifient l'équité ne permet pas d'invalider le principe d'égalité civique.

Je ne pense vraime't pas que le débat soit ici.
Les inegalités h/f existent, en la faveur des hommes.
L'écriture inclusive peut elle les faire diminuer et pourquoi?

A part dire, c'est c'est moche, y'a plus grave, c'est une invention des crypto bobo gaucho progressistes, ça sert à rien parce-que moi j'aime pas...
Le seul argument c'est qu'en réalité le masculin ne domine pas le féminin. Mais si c'est expliqué comme ça aux enfants, c'est l'idée qui va rester graver.


____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Dim 12 Nov 2017 - 17:51

Arlan a écrit:
Ludoc: a écrit:
En te lisant je comprends que les hommes et les femmes ne doivent pas avoir les mêmes droits puisqu'ils sont différents, c'est vraiment ce que tu veux dire?

Absolument pas. Rolling Eyes A ce niveau-là je pense que tu fais du mauvais esprit...

Quand une femme n'arrive pas a soulever une même charge qu'un homme cela est dû à une inégalité ( force physique) et c'est quelque chose de naturel, quand une femme ne perçoit pas le même salaire qu'un homme, alors qu'elle a les mêmes compétences et effectue le même travail qu'un homme, cela n'est pas équitable et cela n'est pas normal.

Voila la différence entre équité et égalité.

Si je voulais faire du mauvais esprit j'aurais pas demandé confirmation.
Ta réponse me confirme que je n'avais pas compris ton précédant message, merci.

Dans ton exemple je comprends un problème d'égalité, pas d'équité.
S'il n'ont pas le même salaire, c'est parcequ'il ne sont pas considéré comme égaux face au travail.

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Arlan le Dim 12 Nov 2017 - 18:23

S'ils fournissent le même travail (quantité et qualité) et qu'une femme ne touche pas le même salaire, c'est inéquitable puisse que le résultat est le même tandis que le salaire ne l'est pas.

Les raisons invoquées sont généralement toujours les mêmes: risque d'indisponibilité à cause de la maternité, des gosses, etc...

La cause n'est pas une histoire d'équité/égalité, mais quelque chose qui s'appelle le capitalisme.

L'exploitation de l'homme par l'homme... et pour çà tous les moyens sont bons.

____________________________________________________________________________________________________________________________
"Un repas de poisson grillé et de myrtilles cueillies dans la forêt est plus anti-étatique qu'une manifestation hérissée de drapeaux noirs"  S. Tesson
avatar
Arlan
Hôte
Hôte

Messages : 85
Date d'inscription : 26/03/2017
Age : 46
Localisation : Penn ar bed

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Dim 12 Nov 2017 - 19:05

Ca me va. Je pense qu'on est juste pas d'accord sur les nuances entre égalité et équité dans ce contexte. Et après vérification des termes, elles peuvent être fines.
Ici je comprends inéquitable dans le sens injuste. Et c'est injuste puisque à travail égal, le salaire est inégal.

En revanche dans le cadre des problèmes de salaires plutôt que de parler d'exploitation de l'Homme par l'Homme,  j'y vois plus une exploitation de la femme par l'homme (qui occupe les postes à responsabilité).
Comme ça, plutôt que de se battre directement contre le capitalisme, on peut déjà s'attaquer aux problèmes plus pratiques.

Mais du coup, en sachant que l'écriture influence notre manière de penser (t'es d'accord avec ça au fait?) pourquoi ne pas réfléchir à un moyen de modifier l'écriture pour la rendre plus équitable? Je dis équitable en pensant notamment aux règles d'accord du style:" le garçon et les 10 filles sont beaux." La c'est un peu dans l'idée qu'on s'en cogne des nanas, il y'a 1 type donc ce sera du masculin.
Évidemment, pris individuellement ça peut sembler négligeable mais est ce juste?
Et enseigner ça a des enfants ça apporte quoi au long terme?

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Weston le Dim 12 Nov 2017 - 19:23

Ludoc a écrit:Évidemment qu'il faut des hiérarchie dans certains domaines, c'est absolument pas la question ici où l'on parle d'une hiérarchie entre l'homme et la femme.

Justement, je parle de hiérarchie entre hommes et femmes dans certains domaines.

Ludoc a écrit:Je ne vois pas le rapport avec l'éthique scientifique par contre, ni en quoi les changements dans la société sont mauvais.
Dire que l'homme n'est pas l'égal de la femme (et réciproquement) ça a un nom, c'est le sexisme.
Utiliser des exemples qui justifient l'équité ne permet pas d'invalider le principe d'égalité civique.

Pas du tout, le sexisme est le fait d'accepter les discriminations envers les femmes. Que la femme et l'homme ne soit pas égaux peut avantager ou l'un ou l'autre selon le champ d'activité. Qu'entends-tu donc par égalité civique ? Les droits civiques sont respectés en France, je ne vois pas de réel blocage à ce sujet.
Le lien avec l'éthique scientifique est simple, c'est le transhumanisme, certains cherchant a effacer les différences entre hommes et femmes de manière scientifique, ou a détruire complètement la complémentarité qui existe entre l'homme et la femme, la recherche sur la parthénogenèse en est un exemple. La société a beaucoup évolué vers le transhumanisme, et vers un but de progrès scientifique incontrôlé sans limites d'éthique. C'est l'évolution de la société qui permet de faire sauter ces limites.

Arlan a écrit:S'ils fournissent le même travail (quantité et qualité) et qu'une femme ne touche pas le même salaire, c'est inéquitable puisse que le résultat est le même tandis que le salaire ne l'est pas.

Les raisons invoquées sont généralement toujours les mêmes: risque d'indisponibilité à cause de la maternité, des gosses, etc...

La cause n'est pas une histoire d'équité/égalité, mais quelque chose qui s'appelle le capitalisme.

L'exploitation de l'homme par l'homme... et pour çà tous les moyens sont bons.

Plus largement le libéralisme, basé sur le principe du "démerde toi tout seul", de la croissance exponentielle, de la recherche de l'élévation sociale rapide, etc.
D'une certaine façon le principe que tu évoques se tient, l'emploi d'une femme présente un risque relatif pour l'entreprise, on pourrait comprendre qu'elle soit embauchée sous certaines conditions. Sur ce point tu te tromperais alors, Arlan, puisque le résultat du travail ne serait pas le même. Cela s'applique pour toute catégorie de personnes, un handicapé qui présenterait une santé fragile par exemple, l'entreprise devant payer une mutuelle plus chère et les absences de l'employé pouvant se faire plus fréquentes. L'équité exigerait soit que l'employé ait des contraintes supplémentaires, soit qu'un système soit mis en place pour combler le manque à gagner de l'entreprise par un autre biais, par l'Etat par exemple. Le plus logique serait de le faire une fois que le manque est survenu plutôt que de tabler sur des hypothèses, mais si d'une part l'Etat met en place des plans pour compenser et que d'autres part l'entreprise tape dans le salaire de l'employé là se trouve un problème. Ceci pas forcément dans un système où le profit domine, puisque cela concerne également le bon fonctionnement de l'entreprise.
J'entendais l'autre jour un chauffeur de bus qui évoquait ses collègues femmes qui commençaient à bosser normalement avec les mêmes horaires que les autres puis fondaient une famille et forçaient auprès de leurs supérieurs pour avoir les horaires les plus souples et ne pas travailler la nuit pour s'occuper de leur famille, le travail accompli est-il alors réellement le même si les femmes ne bossent qu'aux horaires les plus faciles ? Bien sûr nous pouvons considérer que nous avons deux emplois différents d'une certaine façon, sauf que ces femmes ne le voient pas ainsi et prétendent au même salaire que les hommes, et ce n'est pas un cas rare ou isolé. Pourtant les militants du salaire égal n'évoquent jamais cela, ils ne le prennent jamais en compte dans leurs statistiques d'écart de salaire. Il peut pourtant sembler justifié dans ce cas.

____________________________________________________________________________________________________________________________
                 
         
An apple a day keeps the doctor away… as long as you aim well.”
avatar
Weston
Noble hôte
Noble hôte

Messages : 2649
Date d'inscription : 05/12/2016
Localisation : Dans un jardin extraordinaire, il y a des canards qui fument de l’anglais...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Dim 12 Nov 2017 - 20:03

Weston a écrit:Justement, je parle de hiérarchie entre hommes et femmes dans certains domaines.

Je comprends pas ce que tu veux dire alors. Ca peut être intéressant qu'il y est une hiérarchie (dans certain domaine) entre les hommes et les femmes simplement en s'appuyant sur les particularité de chacun de ces sexes ? Quelles particularités?

Pas du tout, le sexisme est le fait d'accepter les discriminations envers les femmes. Que la femme et l'homme ne soit pas égaux peut avantager ou l'un ou l'autre selon le champ d'activité.

A partir du moment où l'on considère que les femmes et les hommes ne sont pas égaux, il y a des pratiques discriminatoires. C'est donc du sexisme.
Tu peux me donner des exemples de champ d'activité?


Qu'entends-tu donc par égalité civique ? Les droits civiques sont respectés en France, je ne vois pas de réel blocage à ce sujet.

Wikipedia: Les droits civiques désignent les protections et privilèges des libertés fondamentales accordés à tous les citoyens par la loi contre toutes les discriminations.

Tu trouves que la loi est bien appliquée et que les femmes ne subissent pas de discrimination?


Le lien avec l'éthique scientifique est simple, c'est le transhumanisme, certains cherchant a effacer les différences entre hommes et femmes de manière scientifique, ou a détruire complètement la complémentarité qui existe entre l'homme et la femme, la recherche sur la parthénogenèse en est un exemple. La société a beaucoup évolué vers le transhumanisme, et vers un but de progrès scientifique incontrôlé sans limites d'éthique. C'est l'évolution de la société qui permet de faire sauter ces limites.

Des exemples, des revues ou autre? J'étais pas au courant qu'il y a des gens qui veulent "supprimer les différences entre les hommes et les femmes de manière scientifique" et "détruire la complémentarité qui existe entre l'homme et la femme". Ca va faire du bruit quand l'opinion publique sera au courant.
A moins que tu ne parles que d'expériences dans le but de faire avancer la connaissance, auquel cas je ne vois pas le problème.

Mais au delà de ça je ne vois pas le rapport entre l'écriture inclusive qui vise, a tort ou à raison, de réduire les inégalité entre les hommes et les femmes et ça.

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Drakharins_ le Dim 12 Nov 2017 - 20:49

Je pose des bonbons dans le coin de la salle pour détendre l'atmosphère. Servez-vous volontiers Laughing

____________________________________________________________________________________________________________________________
Oh boy, there ain't no need to buy that diamond ring. It ain't no big thing, just show her a little swing.
avatar
Drakharins_
Hôte de marque
Hôte de marque

Messages : 289
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Munch le Lun 13 Nov 2017 - 10:31

Ludoc a écrit:
Munch a écrit:J'ai l'impression - elle n'engage que moi - que les partisans et les allergiques à l'écriture inclusive le sont pour de mauvaises raisons.

C'est drôle.

Et c'est agaçant de constater que tous les partisans actuels du bon sens (ha ha, justement) se forcent à utiliser l'écriture inclusive sans trop savoir pourquoi... Dans le doute, ce serait pas plus mal, quoi...

Vous ne trouvez pas ça important d'en débattre ?
Moi si.
Tu veux pas développer les mauvaises raisons?

Oh, elles me semblaient évidentes avec toutes les tartines que j'ai déjà écrites, mais je veux bien répéter :

Personne, dans le camp du pour ou du contre, ne s'intéresse au fait que l'écriture inclusive ne porte pas sur la langue française.
Tout le monde considère qu'il s'agit d'une modification de la langue française.

L'écriture inclusive prend sens, et son exercice est possible dans un contexte linguistique où:
- le sexe et le genre sont confondus
- le genre est une notion absolue

Dans la langue française le sexe et le genre sont distincts, et le genre n'est pas absolu.
(à ce stade, j'arrête tout de suite ceux pour qui ce serait pas évident, c'est même pas la peine d'aller plus loin -> on reprend ses livres de grammaire, on les lit, et puis on revient)

Utiliser l'écriture inclusive dans la langue française n'est donc simplement pas possible.

Utiliser l'écriture inclusive en "français" (il ne s'agit pas de langue française, dans le contexte précité), par bons sentiments ou par mode, sans prendre en compte toutes les régressions linguistiques que cela impose est une mauvaise raison. Il n'est même pas possible de créer une phrase sans détruire tous les mots, si l'on n'est pas trop flemmard pour chercher les racines et les évolutions des usages.

A l'inverse, s'insurger que l'écriture inclusive soit un massacre de la langue française, c'est également une mauvaise raison, parce que l'écriture inclusive n'a rien à voir avec la langue française.
Avec quelques efforts, ça pourrait éventuellement être utilisable dans des langues sans genre ou presque (l'anglais), ou avec des neutres hyper-fréquents (l'allemand), mais en français ou en italien ça n'a pas de portée, son usage ne peut être que récréatif.

____________________________________________________________________________________________________________________________
PS : désolé pour les fautes d'horto d'ohrto d'aurto d'écriture. 

avatar
Munch
Clan des anglais
Clan des anglais

Messages : 1793
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Munch le Mar 14 Nov 2017 - 21:21

Aujourd'hui, deux nouvelles sources.

L'une, pas très honnête, d'un type qui parlait de la règle du masculin qui l'emporte (ce con ne sait pas s'il ne s'agit pas d'une règle, mais d'un moyen mnémotechnique pour les élèves trop bornés pour comprendre la différence entre le genre et le sexe), et de l'évolution des usages (en l'occurrence, pour ignorer que les évolutions des usages se font... par l'usage, et pas par des règles de révolution de la langue, je peux dire que c'était un sacré connard), ne m'a pas convaincu.

L'autre m'a fait rire, je vous la partage.
https://unodieuxconnard.com/2017/11/14/lecriture-pas-tres-inclusive/

"Par exemple, si j’écris :

« Hommes et femmes égaux. » ce serait sexiste car je n’ai pas accordé « égaux » de toutes les manières possible. Remarquez, j’aurais pu utiliser la règle de proximité et mettre « égales », comme en vieux françois (et j’aime le vieux françois), mais ce serait toujours sexiste selon vos critères puisque ça invisibilise un des deux genres. Il faudrait donc comprendre que je serai un rabouin machiste tant que je n’aurai pas écrit « éga.l.s.ux »."

____________________________________________________________________________________________________________________________
PS : désolé pour les fautes d'horto d'ohrto d'aurto d'écriture. 

avatar
Munch
Clan des anglais
Clan des anglais

Messages : 1793
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Pierrot Gourmand le Mar 14 Nov 2017 - 21:35

Ahaha c'est un ami à moi cet Odieux Connard Very Happy, je jouais notamment aux jeux de rôles au collège avec lui et on est toujours en contact et j'adore sa plume merci de le citer Munch

____________________________________________________________________________________________________________________________
Suzan hated literature, she'd much prefer to read a good book - Terry Practchett
avatar
Pierrot Gourmand
Noble hôte
Noble hôte

Messages : 2325
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 36
Localisation : Troyes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Munch le Mar 14 Nov 2017 - 21:52

Saines relations Smile

Il souligne sans le dire quelque chose que je n'avais pas vu : ce qui est pris pour du masculin est souvent du participe présent (étudiant = personne qui étudie).

Encore une particularité de la langue qui évacue la possibilité d'y utiliser l'écriture inclusive.

____________________________________________________________________________________________________________________________
PS : désolé pour les fautes d'horto d'ohrto d'aurto d'écriture. 

avatar
Munch
Clan des anglais
Clan des anglais

Messages : 1793
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Munch le Mer 15 Nov 2017 - 13:54

Ludoc a écrit:
Weston a écrit:


Si l'utilisateur est bien une personne dont le comportement social est régit par la manière d'écrire la langue c'est encore plus triste que ce que l'on pouvait supposer au premier abord.
Pourtant ça marche comme ça pour tout le monde. 
La langue nous permet d'avoir des concepts, la nécessité de conceptualiser quelque chose nous amène à créer des mots. 
On ne peut penser pleinement que ce qui est exprimable, par la langue donc. La langue participe donc à notre comportement.

C'est aussi un beau sujet, pas si simple en réalité.

Déjà parce que concernant le sujet des sexes, les langues qui n'ont pas de genre ne correspondent pas aux cultures les moins sexistes - loin de là.

Ensuite - je n'ai pas encore tout lu parce que l'anthropologie n'est pas mon sujet - mais il semble que cette hypothèse a un nom (Sapir-Whorf) et qu'elle a été unanimement invalidée par l'expérience et les travaux de Brent Berlin et Paul Kay (ça en fait, des lectures) :
"ils conclurent à l'inverse que c'était l'organisation des catégories mentales qui déterminait les catégories linguistiques"

A creuser donc.

____________________________________________________________________________________________________________________________
PS : désolé pour les fautes d'horto d'ohrto d'aurto d'écriture. 

avatar
Munch
Clan des anglais
Clan des anglais

Messages : 1793
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Mer 15 Nov 2017 - 14:17

Une très rapide recherche sur internet me laisse croire que cette hypothèse est loin d'être complètement abandonnée Very Happy

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Munch le Mer 15 Nov 2017 - 15:51

Invalidée et pas abandonnée, comme les thèses platistes (je taquine, hein, tant que j'ai pas lu les textes...)

____________________________________________________________________________________________________________________________
PS : désolé pour les fautes d'horto d'ohrto d'aurto d'écriture. 

avatar
Munch
Clan des anglais
Clan des anglais

Messages : 1793
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Bdt1200n le Mer 15 Nov 2017 - 16:14

L'égalité absolue, pas un centimètre qui dépasse, pas d'individu, pas de pensée, pas de conscience, pas de responsabilité . . .

Personnellement j'aime bien les individus, j'adore les différences et il faudra que je sois mort avant qu'on me range dans une case, au cimetière. que le marchand de Venise vienne prendre sa livre de chair mais sans un cl de sang ! ! !
avatar
Bdt1200n
Hôte fondateur - Confrère Pipier
Hôte fondateur - Confrère Pipier

Messages : 746
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 58
Localisation : je viens de chez moi et d'ailleurs je ne vais pas tarder à y retourner

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Ludoc le Mer 15 Nov 2017 - 16:21

Munch a écrit:Invalidée et pas abandonnée, comme les thèses platistes (je taquine, hein, tant que j'ai pas lu les textes...)

Tu taquines fort Very Happy.

J'ai bien vu qu'une étude va à l'encontre de cette hypothèse, de la à dire qu'elle est invalidée.

____________________________________________________________________________________________________________________________

I'm pipe smoker Rick !!! 

avatar
Ludoc
Clan des Bruns
Clan des Bruns

Messages : 2376
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 26
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écriture inclusive

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum