A la Noble Bouffarde
Bonjour,
Ce site traitant de sujets comme le tabac ou l'alcool dont les effets sont néfastes pour la santé, nous vous demandons donc DE NE PAS VOUS INSCRIRE SUR CE SITE NI MEME LE VISITER SI VOUS N'ETES PAS MAJEURS. Merci par avance de votre compréhension.

SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
Derniers sujets
» La double loterie d'Halloween du tabac à gagner
par Grégoire Hier à 23:17

» La double loterie de la rentrée, du tabac à gagner
par Elviphil Hier à 23:11

» 17/10 Que fumez vous?
par Serge Hier à 23:05

» Nouveau à bord
par Raleigh Hier à 22:50

» Gawith et Hoggarth Balkan Mixture
par Raleigh Hier à 22:47

» Nouveau
par Raleigh Hier à 22:36

» Elles vont se faire rares...
par Raleigh Hier à 22:26

» 16/10 Que fumez vous?
par Raleigh Hier à 22:24

» Oyé Oyé, nobles boucaniers! Je me présente, LeCuirassier
par LeCuirassier Hier à 22:16

» direct-live
par Ludoc Hier à 17:23

» Les montagnes
par Rouletabille Hier à 6:13

» SCANDINAVIAN TOBACO GROUP - Kentucky Bird
par james m Lun 16 Oct 2017 - 21:10

» Le livre du fumeur de pipes de Joachim Feanck.
par boufardo Lun 16 Oct 2017 - 17:59

» 15/10 Que fumez vous?
par Mike41 Lun 16 Oct 2017 - 10:24

» les nouvelles pipes tristan lefebvre
par kumo Lun 16 Oct 2017 - 10:00

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 20 Invités

boufardo, Serge

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 110 le Ven 23 Jan 2015 - 1:02
Statistiques
Nous avons 1261 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est LeCuirassier

Nos membres ont posté un total de 252483 messages dans 7849 sujets

L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  little smoke le Jeu 28 Mai 2015 - 0:04

Merde No !

La solution appliquée me semble la meilleure car avec un tuyau plus long, c'est tout l'esthétique de la pipe qui est remise en cause (selon moi!) Rolling Eyes !

____________________________________________________________________________________________________________________________


"Tous les êtres de l'Univers sont contenus dans la Pipe, et ils fument avec vous pour envoyer une voix à Wakan Tanka, le Grand Esprit. Lorsque vous priez avec cette Pipe, vous priez pour toutes les choses de l'Univers, et toutes les choses de l'Univers prient avec vous"
Black Elk (Oglala Lakota)
avatar
little smoke
Clan des 20000 posts,Clan des jurassiens,Clan des joyeux loufoques,Clan des hobbits
Clan des 20000 posts,Clan des jurassiens,Clan des joyeux loufoques,Clan des hobbits

Messages : 22005
Date d'inscription : 14/09/2013
Age : 42
Localisation : Suisse méridionale...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mar 2 Juin 2015 - 15:26

Toujours à la recherche d'un mélange anglais approchant l'ancien Dunhill Standard....
Deux nouveaux essais, ce matin. Je fais court.

- Le Ten Russians, de Captain'Earle. Très bon, mais contrairement à tout ce que je lis sur le Net, je l'ai trouvé plus oriental que latakié. Un peu comme un Balkan Sobranie, en plus corsé.

- Le Gold Standard, de Wessex. Voilà un bel Anglais, équilibré, sec, assez savoureux, mais comme le Solani 779 English Luxury Mixture, auquel il ressemble en un tout petit peu, en moins doux, et avec un peu moins de corps : trop poli pour être absolument enthousiasmant. On aimerait que le Latakia vienne y dire un gros mot, de temps en temps...Very Happy


Dernière édition par Nightcap le Mar 2 Juin 2015 - 16:02, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mar 2 Juin 2015 - 15:49

Trop doux avec la Zénith, cela n'ira plus du tout avec une bruyère. 

Je viens de réessayer le Solani 779. Il est vraiment très bon, mais c'est vrai qu'il manque de corps. 

Je viens d'envoyer un nouveau mail au Pipe Club of London pour savoir s'il était possible de se procurer des informations sur la recette employée par Murray pour son Standard Mixture (machines employées, traitements, composition, origines). J'espère une réponse.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mar 2 Juin 2015 - 18:05

Troisième essai de la journée : le Dark Full English 5110 de McClelland's.

Officiellement, c'est un anglais fort, composé uniquement de Oriental/Virginia/Latakia, vendu en vrac.  Et d'habitude, j'aime plutôt bien les Mc Clelland's.

Ce truc obtient la note de 2,9 / 4, sur Tobacco reviews. Si...
                                                                                             
Et, suite à cet essai... il atteint royalement la note de 2 sur 20, sur mon échelle de valeur tabagique.

Rien qu'à l'ouverture, le parfum : du sucre, du pain d'épice, de la vanille poisseuse, de la pâte d'amande, bien plus que du Latakia ou de l'oriental, tous deux réduits à une quasi inexistence.

Clairement, on nous ment. S'il n'y a pas du Cavendish bien saucé là-dedans, je m'appelle Bambi.

Au fumage, c'est pire. Tu as l'impression d'aspirer du sucre roux vaguement cramé, dans une pipe en calisson d'Aix (si, si, le calisson est bien présent...). 

Peu à peu, j'ai cru sentir quelques orientaux (Basma ?) venant pointer un peu le nez - ou plutôt venant piquer mon appendice nasal, sans s'exhaler vraiment; sur un fond gustatif directement inspiré du caramel mou. 

Certes, peu après, j'ai cru sentir un zest de latakia, vers le mi-bol... mais avec, en demi teinte et en accompagnement, un tel enrobage d'odeur florale infecte, genre géranium, qu'on en vient à regretter le calisson.

Et par la suite..., je n'ai plus rien senti, car j'ai fini par balancer cette s....e dans le tréfonds de mon cendrier (c'était çà, ou passer ma Zenith par la fenêtre).

Je ne sais plus qui (pardon) m'avait dit ici que ce tabac poissait les pipes; c'est vrai; vu le sucre qu'il y a dedans, ce n'est guère étonnant. 


Et bref, ce "Dark full English" est à un blend Anglais ce que Disneyland-Orlando est à Cawdor, le château de Mac Beth. Une infamie.

(Et encore, je suis dur avec Disney.  Evil or Very Mad )
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mar 2 Juin 2015 - 18:55

Mon pauvre ! Je crois bien être l'auteur de la mise en garde ... Par contre, je ne pensais pas qu'il te ferait cet effet. La Zénith est redoutable pour cela ! Le 5110 m'a toujours fait penser au Sweet English de chez Cornell et Dhiel. Un produits made in USA pour les américains et la vision qu'il se font du Royaume-Uni et des blends anglais. 

Au moins, tu sais ce que tu n'aimes pas .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Harmoblues le Mar 2 Juin 2015 - 20:06

Nightcap qui se nomme Bambi ! V'là aut' chose !! 

Bon, je ne suis pas le seul à tester des sal...ies ! Je me sens moins seul ! Et pourtant, on dit qu'un homme Christophe Averty en vaut deux... lol!
avatar
Harmoblues
La bande des joyeux loufoques
La bande des joyeux loufoques

Messages : 12809
Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 57
Localisation : Dans un cuir Chesterfield, bouffarde au bec et Lagavulin à portée de main...

https://harmoblues1.shutterfly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mer 3 Juin 2015 - 11:18

Test de ce matin : pas chagrin.

On me l'avait dit : le Charing Cross de G.L. Pease est un balkanique - donc pas un Anglais, comme je le souhaite, où le latakia prédomine. 

Ma foi, c'est vrai. Les orientaux sont bien présents, et les virginias aussi, qui sont de belle qualité, et riches - le "fumé" passe derrière. 

Mais c'est un balkanique "léger", à l'ancienne, qui n'est ni gras, ni pesant; sans perique ou autre composant que les classiques Va / La / Or : ni trop fort, ni trop fade, et bien équilibré. Mieux : il est plus "toasty" que peaty; il sent le pain un peu brûlé, plus que le feu de tourbe. Et c'est plaisant.

Encore une fois, ce n'est pas "ce que je cherche", mais au moins j'aurais essayé; et finalement, dans son genre, je le trouve tout à fait sympathique. 

En comparaison : il est moins savoureux et complexe que le Kensington, du même blender. Mais bien moins étouffant que l'Odyssey, du même Pease; voire que son Abingdon. Et dans sa discrétion, ses parfums légers (noix, sciure de bois fraîche, etc.), le Charing cross rappelle avec une élégance de bon ton de vieux balkaniques d'antan.
De plus, il fume très bien, et ne pique absolument pas.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mer 3 Juin 2015 - 11:32

Avec Gregory Pease on est rarement déçu, mais il est évident que ce n'est pas ce que tu recherches avec le Charing Cross. Je suis de ton avis concernant le Kensington. C'est un de mes préférés.

Que reproches-tu à l'Odyssey ? Je l'ai goûté cet hiver au Swan (Pipe Club de Londres) avec une bouteille de Talisker, je l'ai bien aimé. On est très loin d'un tabac sec, certes ... Mais c'est un bon Balkan.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mer 3 Juin 2015 - 11:59

Betelgeuse a écrit:Que reproches-tu à l'Odyssey ? Je l'ai goûté cet hiver au Swan (Pipe Club de Londres) avec une bouteille de Talisker, je l'ai bien aimé. On est très loin d'un tabac sec, certes ... Mais c'est un bon Balkan.

Oui, très loin d'un tabac sec; il est super "gras" - et pour l'avoir testé plusieurs fois, je le trouve un peu "étouffant", lourd, sans que l'on distingue bien le goût de ses différentes composantes... 

Pas mauvais-mauvais; mais trop chargé-massif. On sent que le père Pease a voulu créer un "too much", il s'en vante d'ailleurs : "Odyssey is huge", clame-t-il... Mais je trouve le tout raté.

Autant je crie au génie, avec le Quiet nights (du même Pease), assez "chargé", mais dont on sent toutes les saveurs, dans un tourbillon de parfums, sans que cela soit jamais brut de décoffrage; autant là, bof.

C'est pour moi la même chose qu'avec le Commonwealth de S. G (qui se rapproche davantage des anglais, pourtant) : je trouve que ce sont des blends bien trop pesants, et sans complexité.

Mais bon, comme d'habitude, c'est très personnel. Very Happy

Remarque 1. Si j'avais su que tu appréciais... n'en fumant guère, et en ayant commandé 2 boites par erreur, j'en ai donné une, neuve, à un copain, il y a peu, lequel copain n'a guère apprécié non plus; j'aurais pu te la réserver !)

Remarque 2. C'est comme le Talisker, que tu cites. J'aime bien la tourbe. Mais faut pas trop en mettre.... Et dans le Talisker, y z'en font trop, sans grande nuance autres, pour complexifier le tout. Vive le Highland Park et le Caol Ila. Very Happy

Remarque 3. Prochain arrivage : du Margate ! A priori, impossible à acheter; J.F Germain en produit si peu, pour Esoterica; et le tabac est tellement mythique, qu'en obtenir 50 g relève de la recherche du Romanée Conti. Smoking Pipes a même créé des listes d'attente invraisemblables, pour ses commandes. Mais... mais... j'ai réussi à en attraper une boite, sur un site assez confidentiel. Et j'attends avec une grande impatience.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Mer 3 Juin 2015 - 12:42

Pour être gras, il est gras, le bougre ! Je m'en suis rendu compte lors du nettoyage de la pipe. Il m'a fallu deux chenillettes.

Je comprends tout à fait ton ressenti, surtout par rapport au Quiets night Razz . Mais, vois-tu, j'applique pour les tabacs les mêmes règles que pour la cuisine. Il ya des plats que j'apprécie l'été et d'autres l'hiver. L'Odyssey est pour moi, l'archétype du tabac d'hiver, bien calé dans un Chesterfield devant un feu de cheminée, lorsque la brûme envahit la campagne anglaise et qu'il fait un froid de canard dehors. Le fumer l'été, non merci.

D'ailleurs, la remarque vaut aussi pour le whisky. Le Caol Ila, c'est bien pour l'apéritif ou l'été entre amis. L'hiver, il me faut du robuste après un bon repas assez riche. A cette occasion, mes amis du Pipe club m'avaient demandé de leur faire un plat typique "du continent". Ils avaient du boeuf Angus dans les cuisines de l'auberge louée pour l'occasion le samedi, de la Guinness au bar et plein de patates. Je les ai mis au boulôt pour les patates et leur ai fait une carbonade-frites en faisant bien réduire la Guinness et en la mélageant avec un peu de sucre, de beurre et de la farine. Nous étions 29 à table (y compris 3 lords anglais). Ils ont tous adoré the French cooking. Evidemment, je me suis bien gardé de leur dire que la Carbonade et les frites, c'est d'origine belge ! Mais comme ma famille est originaire de Lille, ce n'est pas très loin Laughing. Je dois y repasser cet été après mon périple canado-namibien, mais là, ils devront se satisfaire d'une tomate mozza !

PS : Bravo pour le Margate. J'attends ta revue détaillée avec impatience. Jamais fumé, à mon grand désespoir ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 12:12

Test du matin :

Les grands espaces, le Yukon, les Rocheuses, Jeremiah Jonhson, les grizzly au petit déjeuner, ou Delivrance, si ça tourne mal... tout çà, tout çà.

Et au milieu fume un tabac. En tout cas, c'est ce que le titre veut évoquer : "Wilderness".

C'est du McClelland, mais je ne suis pas rancunier (leur Dark English Full est une telle horreur - voir plus haut - que j'ai hésité à ouvrir cette boite. Mais bon, il y a aussi d'excellents McClelland).

D'ailleurs, justement, Wilderness est blendé par Fred Hanna, l'homme qui a fait Samovar (certes, ce tabac n'est pas un "anglais", c'est un oriental - mais ce mélange est pour moi une merveille de finesse, d'originalité et de complexité).

Hanna a aussi produit Legends. Et Wilderness est supposé être le "sister ship", le petit (ou grand) frère de ce tabac anglais, qui se veut "à l'ancienne". Un Anglais, sec, pas gras, dans la lignée des grands anglais d'antan.

Au menu de ces tabacs, donc, tout simplement la recette de base des british blends : LA / OR / VA (Latakia, oriental, virginie).

Pour le Legends, le latakia est chypriote, l'oriental est d'abord constitué de Mahalla et de Drama; auquel on ajoute du Virginia rouge.
Le tabac est bien équilibré, fort agréable, pas trop latakié (je dirais même : pour moi, pas assez), assez léger, même un peu trop selon moi; mais c'est vrai qu'il s'inscrit dans la ligne des vrais british. Un zest plus oriental que le Squadron leader, mais un peu plus fort en goût. Une excellente chose.

Pour le Wilderness, en revanche, le Latakia vient de Syrie, pour une bonne louche, avec une cuillerée de chypriote; et  l'Oriental est d'abord composé de Yenidze et de Drama ; auquel on ajoute, également, du Red Virginia.

Bref, en gros, Legends et Wilderness, c'est la même chose, mais dans le Wilderness, le Latakia est aussi syrien, et surtout le Yenidze remplace le Mahalla.

Pour ceux qui ne se sont pas plongés dans la dégustation de la série des grands orientaux de McClelland, permettant de goûter chacun des différents "tabacs turco-grecs-macédoniens" à l'état presque pur, çà ne raconte sans doute pas grand chose, tout çà. Very Happy

Mais la différence est sensible. Le Yenidze est plus piquant, plus parfumé, plus poivré mais aussi plus rafraichissant au goût; et comme le Drama, il sent - un peu - l'huile d'olive.

Résultat final : les premières bouffées du Wilderness sont délicieusement parfumées et douces; davantage que celles du Legend, plus calé sur le latakia en début de bol.
Mais la chose s'inverse par la suite. J'ai même trouvé que le Wilderness, petit à petit, semblait un peu plus "fort" et un peu plus latakié que le Legends, en seconde partie. Voire plus complexe.

Bref, je trouve le Wilderness presque meilleur que le Legend - que j'aime beaucoup, pourtant.

Trop léger, encore. Je n'ai pas ma dose de Latakia et de puissance.
Mais franchement, un excellent tabac, selon moi.

EDIT : après avoir enchaîné sur un bol de Legends, pour mieux comparer : les deux blends sont clairement cousins, mais différents, et c'est bien les orientaux qui font la différence. Le Wilderness est un peu plus "subtil", floral, le Legends plus "carré", salé. Mais tous deux valent le voyage.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 12:52

Et bien, tu as changé d'avis sur le Wilderness ? J'avoue que j'étais plus que surpris que tu apprécies le Legends et boude le Wilderness ... Le Thus Yenidje et le Latakia Syrien t'ont fait changer d'avis finalement. Que ce soit le Samovar, le Legends, le Wilderness ou les tabacs de la Série Grand Orientals, je ne vois guère de critique à formuler contre McClelland, (Hormis, le manque de puissance. Raison pour laquelle j'ai fait reformuler le Nightcap par Peretti. McClelland exige une commande minimale d'une tonne de tabacs bruts, sauf pour les Pipe Club US).
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 12:56

Betelgeuse a écrit:Et bien, tu as changé d'avis sur le Wilderness ? J'avoue que j'étais plus que surpris que tu apprécies le Legends et boude le Wilderness ... 
Tssssst. Je ne le boudais pas : je ne l'avais pas encore goûté.  Je ne l'avais même jamais cité, et je ne l'ai rajouté à ma liste initiale, au début de ce fil, que ce matin  Very Happy 

Bon, allez, il est l'heure d'un bon Skiff Mixture, additionné de 15% de Latakia syrien, pour revenir à des classiques plus goûteux...
Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 13:00

Tu as de la chance, l'ami ! Moi, c'est un 747 qui m'attends. Impossible de fumer tant que je ne serais pas de l'autre côté de la grosse flaque d'eau salée ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Harmoblues le Jeu 4 Juin 2015 - 13:04

Un 747 ! 4 foyers d'un coup ! Tu parles d'une bouffarde ! 
avatar
Harmoblues
La bande des joyeux loufoques
La bande des joyeux loufoques

Messages : 12809
Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 57
Localisation : Dans un cuir Chesterfield, bouffarde au bec et Lagavulin à portée de main...

https://harmoblues1.shutterfly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 13:12

Merci l'ami, mais tant qu'à faire, je préférerais qu'elle ne prenne pas feu celle-là ! Déjà que je voyage sur Air France, il ne manquerai plus que leur vieux coucou se mette à fumer Evil or Very Mad.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Harmoblues le Jeu 4 Juin 2015 - 13:56

Je le souhaite ardemment également !
avatar
Harmoblues
La bande des joyeux loufoques
La bande des joyeux loufoques

Messages : 12809
Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 57
Localisation : Dans un cuir Chesterfield, bouffarde au bec et Lagavulin à portée de main...

https://harmoblues1.shutterfly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 15:04

Betelgeuse a écrit:Tu as de la chance, l'ami ! Moi, c'est un 747 qui m'attends. Impossible de fumer tant que je ne serais pas de l'autre côté de la grosse flaque d'eau salée ...

Ben oui. C'est là où je me dis : le  jet privé, c'est le vrai luxe. Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 22:55

Jet privé !?! On voit bien que tu ne connais pas les budgets du CNRS ... Si je dis ça à l'agent comptable, il est capable de me trouver une place bien aérée, en terrasse sur l'aile avec le turbo pour griller mes saucisses (non fournies, évidemment) !

Remarque, il ne me restera plus qu'à m'acheter un passe-montagne, des lunettes d'aviateur façon Roland Garros, une pipe Zeppelin et je pourrais fumer peinard.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Ven 5 Juin 2015 - 0:11

L'image est parlante, et tu aurais de la gueule, en pétunant tranquille, sur l'aile d'un Jumbo.  Very Happy

Tiens, au fait, le Margate est arrivé... Je viens juste de le goûter.

Et pour ce qui est de la revue, justement on joue ça, à la radio, qui résume très bien ce que je ressens... 

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Ven 5 Juin 2015 - 0:15

Dois-je en conclure que le Margate est une splendeur ou qu'il te rend nostalgique du temps perdu à le chercher ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Ven 5 Juin 2015 - 1:09

Il était une fois un garçon du nom de Marcel, qui avait goûté, un jour qu'il était grand, une Madeleine, comme il en mangeait souvent à Combray...
Cette patisserie lui causa un grand trouble, un sentiment très étrange et très fort...  

En ouvrant la boite de Margate, et en le humant, j'ai ressenti ce même sentiment, très fort et très étrange. C'était, oui, le tabac que j'avais fumé chaque jour, pendant 15 ans et jusqu'en 2006.
Le même parfum, le même équilibre, cette odeur de Latakia chypriote, relevé d'un zest de Syrien, sans doute; cette odeur de fumé, comme du bacon (pas du lard) grille dans la poële, dans un cottage du Kent; fumé-salé, comme le goût d'un verre de Ledaig, sorti du fût où il  vieillit sur la jetée de l'île de Mull; une odeur comme tu peux la sentir, en marchant rue d'Orléans à Trouville, un soir de novembre, quand le vent de mer rabat dans les ruelles des odeurs de feux de cheminées; et de braise de pommier.
Plus : un Oriental, du Basma, surtout, qui pique légèrement, mais qui sent aussi le poivre, le Sud, l'olive et les douceurs d'un thé; et un Virginia rond, très peu citronné, mais plein des odeurs de foin de l'été.
C'était absolument et totalement le même équilibre. Non, je n'ai pas fantasmé, non le fait que le Margate soit une star ne m'a pas influencé. Quelque part, loin dans le cerveau, quelque chose s'est allumé, avec une intensité croissante. Et le nez dans la boite, j'ai revu un grand bout de passé.
Mais loin. Très loin.

Le Margate sent comme le Dunhill - mais un Dunhill estompé, effacé à demi par le temps. Il est bien plus léger, bien plus "loin". Plus doux. Plus diaphane. Comme les souvenirs, qui s'effacent, les amours que tu revois, sans bien te souvenir du nom de l'hôtel ni du visage de la fille; les aventures qui jouaient ta vie; et qui n'ont plus que le statut de souvenirs, comme des cartes postales dans un cadre ringard ; comme le visage des morts, dont tu as oublié tant de choses, déjà (c'était quel jour que son avion s'est écrasé ? - Et elle, comment disait-elle, déjà ? - Et même le visage de ma mère, suis-je capable de le revoir, précisément ?).

Le Margate, à l'ouverture, ce n'est pas un Dunhill Standard; c'est une mémoire de Dunhill Standard.


Au fumage, c'est pire. Le goût y est, parfaitement. Un régal, un délice, un immense tabac anglais, subtil, complexe, construit; sec et salé, fumé et épicé, rond et pointu - entre le latakia et l'oriental le virginia vient jouer les arbitres, sans séparer les complices... 
Mais le tout si léger, si frêle, si murmurant, qu'on croirait un fantôme, sensuel comme un bisou de papillon - et si loin, du même coup, de la force carrée et assumée du Dunhill, que tu en mesures l'écart comme une longueur du temps, et que cette différence ne mesure plus deux blends, mais ton âge lui-même.


Je veux croire que je n'ai pas encore l'âge de fumer du Margate, que j'aime bien plus les goûts encore violents; et les coups de bourrasque, que les douceurs du soir...
Mais ça doit être la vodka, avec qui j'ai noyé quelques pans de nostalgie. Very Happy
Je vais tout faire pour me procurer l'autre anglais d'Esoterica "And so to bed". On le dit bien plus fort; et s'il est dans la même veine, cela risque d'être immense.
Ne pas se laisser abattre. Very Happy


En tout cas, cela m'a permis de retrouver ce que disait Proust, après sa madeleine.
"Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir. "


Ce n'est pas forcément toujours gai. Mais j'aime bien.


Dernière édition par Nightcap le Ven 5 Juin 2015 - 1:17, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Ven 5 Juin 2015 - 1:16

C'est merveilleux :

1 - parce que tu ne vas pas brûler St Hélier bounce ,
2 - parce que tu as retrouvé le Dunhill perdu.

Reste un problème comment t'en procurer suffisament pour ta consommation ?


PS : Si ça se trouve, tu as aussi retrouvé l'héritier du Nightcap cheers.

And so to bed ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Ven 5 Juin 2015 - 1:21

Betelgeuse a écrit:C'est merveilleux :

1 - parce que tu ne vas pas brûler St Hélier bounce ,
2 - parce que tu as retrouvé le Dunhill perdu.

Reste un problème comment t'en procurer suffisament pour ta consommation ?
Hélas, non, j'ai retrouvé un fantôme très précis mais très estompé du Dunhill - bien trop léger, bien trop doux. Comme une goutte fidèle de grand vin, dans un ... grand verre d'eau. Le goût y est; pas du tout l'intensité.
Le Mragate est bien trop "loin" du tabac fort que je connaissais.
Mais le "And so to bed"... ça pourrait convenir...
Pas facile à avoir, non plus !!!!

PS. Tu devais pas être à pétuner sur une aile d'avion, à cette heure là, toi ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Invité le Ven 5 Juin 2015 - 8:10

C'est vraiment la poisse ! A part fumer une moitié de bol et attendre quelques heures pour fumer le reste, il n'y a pas grand chose à faire. Ajouter du Burley, on est d'accord, c'est non. Ajouter du Kentucky old dark fired, j'ai peur que cela modifie le goût.

Pour "l'And so bed", je ne sais trop quoi en penser : http://www.tobaccoreviews.com/blend/486/esoterica-tobacciana-and-so-to-bed . J'irai faire un tour chez Barclay-Rex à Water Street pour avoir leur avis sur la question, vu qu'ils fournissent le Pipe Club of NYC.

Pour l'heure, impossible de dormir, je suis toujours à l'heure de Paris. C'est pas bon de vieillir ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orphelin du Dunhill Standard Mixture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum